EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Polémique en Argentine : le président accusé d'avoir fait la fête en plein confinement

Le président argentin Alberto Fernandez a présenté des excuses après la publication d'une photo polémique
Le président argentin Alberto Fernandez a présenté des excuses après la publication d'une photo polémique Tous droits réservés HANDOUT/AFP
Tous droits réservés HANDOUT/AFP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La diffusion de cette photo, datant de juillet 2020, a forcé le président Alberto Fernandez a présenter ses excuses.

PUBLICITÉ

En Argentine, une "marche des pierres" a été organisée lundi à Buenos Aires par des proches de personnes décédées du Covid-19, quelques jours après la publication d'une photo qui a suscité une vive polémique. On y voit le président argentin Alberto Fernandez en train de fêter l'anniversaire de son épouse avec une dizaine de convives sans masques et sans distanciation sociale. 

C'était en juillet 2020 alors même que tous les rassemblements étaient interdits en Argentine. L'opposition a menacé de lancer un procès en destitution, en pleine campagne pour les élections législatives de novembre. Le président a fait amende honorable vendredi. "C'était une erreur, je l'assume et je demande pardon", a-t-il déclaré, tout en excluant de quitter le pouvoir.

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 109 000 morts en Argentine, selon des chiffres officiels. Plus de cinq millions d'Argentins ont été infectés par le coronavirus, dans ce pays de 43,5 millions d'habitants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Manifestations à Buenos Aires contre les lois Milei

À Buenos Aires des manifestants exigent la distribution de vivres aux soupes populaires

Le nouveau président argentin Javier Milei face à une première grève d'ampleur