DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Slovénie, l'UE finance des travaux visant à prévenir les inondations

Access to the comments Discussion
Par Aurora Velez  & Euronews
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Après avoir subi des inondations récurrentes au cours de la dernière décennie, la Slovénie a bénéficié d'un projet européen d'aménagement de ses cours d'eau pour la protéger contre de nouveaux débordements.

L'eau est une richesse pour le pays balkanique qui compte près de 30 000 kilomètres de rivières, de fleuves et de ruisseaux. Mais les inondations observées en novembre 2012, qui ont endommagé des champs, des routes et des usines, ont laissé des traces au sein de la population.

En cause, deux affluents sortis de leur lits : la Mislinja et la Meža, qui ont fait monter le niveau de la Drave, l'une des principales rivières du pays.

Depuis 2014, l'Union européenne a entrepris un aménagement du territoire pour assurer la sécurité du bassin de la Drave et réduire les risques d'inondations.

Sur un budget global de 25 millions d'euros, trois millions sont apportés par la compagnie nationale slovène des eaux, le reste (22 millions) étant pris en charge à 80% par la politique de cohésion de l’Union européenne, et à 20% par l'Etat slovène.

Le directrice du projet, Blanka Grajfoner, décrit les travaux entrepris, impliquant un élargissement "du lit de la rivière" et la création de "bermes" qui sont des espaces d'épanchement en cas de crue.

À Pameče, Andrej Breznik se félicite des travaux entrepris. Conseiller municipal dans la commune voisine de Slovenje Gradec, il estime que ce qui a été fait "est très esthétique" et permet de prendre en compte les considérations écologiques.

"Nous sommes particulièrement heureux que la vie des poissons ait été prise en compte, qu’ils aient fait les rochers pour qu’ils puisent se cacher" se satisfait-il.

À quelques kilomètres, se trouve l’usine sidérurgique de Ravne, qui produit entre 70 et 80 tonnes d’acier par an, exporté dans le monde entier. En 2012, la montée des eaux aurait pu endommager la fonderie, qui a toutefois maintenu son activité.

L'usine utilise l'eau de la Meža pour sa production d'acier. Cette rivière torrentielle, qui se situe dans une vallée étroite, a dû être domptée explique Nikolaj Sonjak, directeur technique de la société.

"Nous avons aménagé le lit de la rivière, élevé les murs de contention des deux rives, nous avons surélevé les lignes électriques, en prenant en compte les niveaux des crues centennales pour éviter d'avoir un impact sur le fonctionnement de l’usine" explique-t-il.

À moyen terme, la construction d’un réservoir de stockage en amont de la Meža est prévu. Un système de régulation du flux avec un barrage, qui permettrait de mieux protéger de bassin de la Drave face à des éventuelles crues.