DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Avec la pandémie, la quête d'espaces ruraux profite au tourisme du vin

euronews_icons_loading
Avec la pandémie, la quête d'espaces ruraux profite au tourisme du vin
Tous droits réservés  Gregorio Borgia/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Ricardo Figueira
Taille du texte Aa Aa

Le vin est synonyme de joie, d'amitié, de convivialité... Ces derniers temps, il est également un facteur de tourisme, les destinations rurales étant particulièrement prisées après des mois de confinement.

L'oenotourisme toujours plus populaire

L'Organisation mondiale du tourisme des Nations unies (OMT) a choisi le village de Monsaraz, dans l'Alentejo, région du sud-est du Portugal, pour accueillir la cinquième conférence mondiale sur l'œnotourisme, la première depuis la pandémie.

"L'œnotourisme devient en effet très populaire, souligne Zurab Pololikashvili, le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme. De nombreuses personnes voyagent pour découvrir les routes des vins. C'est là que nous créons de nouveaux produits, de nouvelles lignes directrices, de nouvelles tendances. Et l'une d'entre elles, que nous avons lancée il y a cinq ans, est le du tourisme du vin."

De nombreuses personnes voyagent pour découvrir les routes des vins.
Zurab Pololikashvili
Secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme

Les tendances de voyage ont changé

La secrétaire portugaise d’État au tourisme, Rita Marques, confirme cette curiosité pour le vin et ses origines :

"Les tendances en matière de voyage ont changé avec cette pandémie. Après ces périodes de confinement, les gens recherchent des espaces ouverts, des espaces idylliques comme ici dans l'Alentejo. Cette tendance va se poursuivre et l'œnotourisme se marie très bien avec ces territoires."

Après ces périodes de confinement, les gens recherchent des espaces ouverts, des espaces idylliques
Rita Marquez
Secrétaire portugaise d’État au tourisme

Les pays producteurs de vin en profitent

Après cette période difficile pour le secteur, la reprise se fait sentir dans les pays qui, en plus d'être producteurs de vin, sont aussi très dépendants du tourisme. C'est le cas du Portugal, de l'Italie et de la Grèce.

"Contre vents et marées, malgré les difficultés, le tourisme se maintient à niveau, souligne la vice-ministre grecque du tourisme, Sofia Zacharaki. Et le tourisme d'intérêt particulier, comme le tourisme du vin, y contribue énormément. Parlons de chiffres. Je vais vous donner le chiffre exact d'un établissement vinicole, l'un des plus prestigieux à Santorin. En 2019, il avait reçu près de 1,2 million d'invités. Cette année, il n'en n'a reçu que la moitié."

Malgré les difficultés, le tourisme se maintient à niveau. Et (...) le tourisme du vin, y contribue énormément.
Sofia Zacharaki
Vice-ministre grecque du tourisme

Massimo Garavaglia est le ministre italien du Tourisme : "Déjà l'an passé, lors de la première année de la pandémie, la croissance était là. Cette année, il y a eu une augmentation de 17% de la demande pour la gastronomie et l'oenotourisme. C'est un secteur sur lequel nous parions beaucoup, mais qui manque encore un peu d'organisation. Si nous travaillons bien sur l'organisation, tant au niveau numérique qu'au niveau de la promotion et de l'intégration dans l'offre touristique, nous pourrons faire un grand pas en avant."

Cette année, il y a eu une augmentation de 17% de la demande pour la gastronomie et l'oenotourisme.
Massimo Garavaglia
ministre italien du Tourisme

Tous les acteurs concernés s'accordent sur un point : plus le nombre de touristes augmente, plus les exportations de vin sont à la hausse, et notamment vers les pays d'origine des visiteurs.

Ricardo Figueira, euronews :"L'un des principaux protocoles signé à Monsaraz est celui qui unit l'Organisation mondiale du tourisme aux Great Wine Capitals, qui regroupe les principales villes et régions viticoles du monde. Cet accord permettra à l'œnotourisme de continuer à se développer et d'être l'un des moteurs de la reprise tant recherchée du tourisme mondial."