DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Éruption aux Canaries : l'aéroport de La Palma rouvre mais les vols restent suspendus

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
La lave s'écoule du volcan Cumbre Vieja sur l'île de La Palma, en Espagne, le 26 septembre 2021.
La lave s'écoule du volcan Cumbre Vieja sur l'île de La Palma, en Espagne, le 26 septembre 2021.   -   Tous droits réservés  Daniel Roca, The Associated Press
Taille du texte Aa Aa

À La Palma, le Cumbre Vieja continue de déverser sur l'île espagnole ses coulées de lave, mais la situation semble s'améliorer ce dimanche dans l'archipel des Canaries. Vingt-quatre heures après avoir été mis à l'arrêt à cause des cendres dégagées par le volcan, l'aéroport de La Palma a rouvert même si les liaisons restent suspendues par les compagnies aériennes qui attendent de meilleures conditions de vol.

"L'aéroport de La Palma est de nouveau opérationnel", a annoncé sur Twitter la société gestionnaire des aéroports espagnols (Aena), en précisant que cette réouverture avait été rendue possible par le travail "de nettoyage des cendres" effectué pendant la nuit.

Les vols peuvent donc reprendre, "avec l'accord préalable" des autorités de contrôle aérien, a ajouté l'Aena, en conseillant néanmoins aux voyageurs de consulter leur compagnie aérienne afin de s'informer sur leur vol avant de se rendre sur place.

Dimanche après-midi, les vols en provenance et à destination de La Palma restaient en effet suspendus, dans l'attente d'une amélioration de la situation.

Plus de 6 000 évacuations

Les autorités ont également autorisé dimanche certains habitants évacués à récupérer leurs effets personnels et samedi près de 200 avaient même pu rentrer chez eux.

Depuis une semaine, la colère du Cumbre Vieja a déjà forcé plus de 6 000 des 85 000 habitants de lîle a quitter leurs foyers.

Cette éruption, la première depuis 1971 sur l'île, n'a pour l'heure pas fait de victime, selon les autorités , mais elle a provoqué d'immenses dégâts.

"La chute de cendres affecte les municipalités proches" du volcan mais aussi d'autres municipalités qui se situent "du côté Est de l'île", a détaillé dimanche lors d'une conférence de presse le directeur technique du Plan d'urgence volcanique des Canaries (Pevolca), Miguel Ángel Morcuende. "Tout cela n'affecte pas la qualité de l'air dans la zone habitée de l'île. La qualité de l'air est toujours bonne", a-t-il néanmoins insisté.

Plantations ravagées

Selon les dernières données du système européen de mesures géospatiales Copernicus, la lave a détruit 461 bâtiments de l'éruption - soit 41 édifices de plus en 24 heures. Les cendres, quant à elles, ont affecté à ce stade 1 314 hectares de terrain, selon Copernicus, recouvrant plus de 200 hectares, de plantations de banane, principale activité économique de la cinquième île des canaries