HRW dénonce les pratiques "abusives" du gouvernement français contre les migrants à Calais

HRW dénonce les pratiques "abusives" du gouvernement français contre les migrants à Calais
Tous droits réservés PHILIPPE HUGUEN/AFP or licensors
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ils sont toujours là, les migrants de Calais, et selon Human Rights Watch, ils sont "humiliés et harcelés quotidiennement".

PUBLICITÉ

Ils sont toujours là, les migrants de Calais, et selon Human Rights Watch, ils sont "humiliés et harcelés quotidiennement". C'est ce que l'on peut lire dans un rapport publié ce jeudi par l'ONG de défense des droits de l'Homme.

Cinq après la démantèlement de la "jungle" de Calais, 1 000 clandestins sont toujours là et sont soumis à la politique de dissuasion systématique du gouvernement français.

Human Rights Watch estime ainsi que "les pratiques de la police" sur le littoral, "de même que les politiques restreignant la distribution de nourriture, d'eau et de produits essentiels par les associations humanitaires, ont rendu la vie des migrants de plus en plus misérable".

Il n'est pas rare par exemple, toujours selon l'ONG, de voir la police lacérer les tentes laissées sur place par les migrants après un départ forcé afin de les rendre inutilisables.

Si ces politiques de dissuasion visent à supprimer tout ce qui pourrait attirer les migrants dans le nord de la France, elles constituent un échec flagrant, conclut l'association.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : selon des ONG, au moins 8 000 personnes sont mortes pendant l'assaut russe à Marioupol

Des centaines de migrants éthiopiens tués par des gardes-frontières saoudiens, selon HRW

Ukraine : une ONG demande à Kyiv de ne plus utiliser de mines antipersonnel