PUBLICITÉ

Nouvelles évacuations à La Palma, un déchirement pour les habitants

Nouvelles évacuations à La Palma, un déchirement pour les habitants
Tous droits réservés JORGE GUERRERO/AFP or licensors
Tous droits réservés JORGE GUERRERO/AFP or licensors
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités de l'île de La Palma ont ordonné à 800 personnes de quitter leurs foyers face à l'avancée d'une nouvelle coulée de lave du volcan Cumbre Vieja.

PUBLICITÉ

Confinés, puis évacués... Sur l'île de la Palma, les évacuations continuent alors qu'une nouvelle coulée de lave menace des habitations. 

Mardi, 3 500 habitants avaient reçu l'ordre de se confiner pour se protéger d'éventuels gaz toxiques émanant d'une cimenterie détruite par une coulée de lave. Cette fois-ci, sur les mêmes communes, les autorités ont dû ordonner à 800 personnes de quitter leur foyer...

"Nous vivons ici depuis 40 ans, nous avons construit la maison de nos propres mains. Je ne sais pas, j'espère que la lave n'arrivera pas ici, je ne sais pas", explique une femme âgée.

"Nous rassemblons tout ce que nous pouvons. Nous faisons tout ce que nous pouvons ...", ajoute encore un homme au volant de sa voiture chargée.

L'obligation de confinement a été levée pour les autres habitants, la qualité de l'air a été contrôlée et il n'y a plus de danger.

Catastrophe économique

Mais la situation de l'île devient critique du point de vue économique. Malgré un certain tourisme volcanique, les hôtels sont loin d'être occupés. Les cendres affectent le transport aérien. Terrasses et plages sont presque vides.

Les annulations se sont multipliées et les espoirs de voir, comme chaque année, des milliers de touristes visiter l'île pendant les jours fériés de la fête nationale espagnole se sont vite évanouis.

Le volcan Cumbre Vieja est entré en éruption le 19 septembre et l'activité sismique toujours importante ne présage pas d'accalmie, encore moins de fin.

Au total, selon les autorités de l'archipel des Canaries, 7 000 personnes ont été évacuées, près de 600 hectares ravagés et plus de 1 200 bâtiments détruits.

Sources additionnelles • AP, AFP,EFE

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : manifestations contre le surtourisme aux îles Canaries

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

65 migrants secourus près de Tenerife, une personne décédée