This content is not available in your region

L'Afghanistan face à la famine cet hiver

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
L'Afghanistan face à la famine cet hiver
Tous droits réservés  Rahmat Gul/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

L'Afghanistan est au seuil d'une des pires crises humanitaires au monde, car plus de la moitié de sa population sera cet hiver en situation d'insécurité alimentaire aiguë, ont averti lundi 25 octobre des agences de l'ONU. Neuf millions d’entre eux feront face à une véritable famine et risquent de mourir de faim. Les enfants seront les plus touchés.

Dans les deux prochains mois, pendant la période la plus dure de l'hiver, quelque 22,8 millions d'Afghans manqueront cruellement dans les prochains mois de nourriture, selon l'ONU. C’est plus de la moitié de la population du pays.

David Beasley, le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), dans un communiqué publié conjointement avec l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"L'Afghanistan est maintenant parmi les pires catastrophes humanitaires au monde, si ce n'est la pire", a confirmé M. Beasley. Plus de 50% de la population afghane sera cet hiver aux niveaux 3 (crise alimentaire) et 4 (urgence alimentaire) de l'échelle internationale IPC. Le stade 3 est caractérisé par une malnutrition aiguë grave ou inhabituelle, et le stade 4 par une malnutrition aiguë très élevée et une mortalité excessive. Le dernier stade (5) est celui de famine."

9 millions de personnes menacées par la famine

"La situation est très grave. En 10 ans de suivi et de mesure de l'insécurité alimentaire en Afghanistan, elle n'a jamais été aussi mauvaise" alerte Hsiao-Wei Lee, la directrice adjointe du Programme alimentaire mondial sur place à Kaboul. "Neuf millions de personnes sont dans ce qu’on appelle la phase 4, celle de l’urgence alimentaire. Si ces personnes passent en phase 5, celle de la famine, il y aura une mortalité importante."

"Les gens qui avaient besoin de notre aide pour vivre en ont désormais besoin pour survivre."
Hsiao-Wei Lee
Représentante adjointe du Programme Alimentaire Mondial à Kaboul

"Si nous n'arrivons pas à les aider, ils vont basculer dans une situation de famine", a alerté Hsiao-Wei Lee. De l'huile, de la farine et des semences font partie, en parallèle de la distribution d'argent liquide, de l'aide d'urgence distribuée à travers le pays par le PAM et ses partenaires locaux, dit-elle.

3,2 millions d'enfants souffriront de malnutrition aiguë

Selon le PAM, 37% d'Afghans en plus ont basculé dans cette insécurité alimentaire aiguë par rapport à avril 2021. Parmi eux, 3,2 millions d'enfants de moins de cinq ans souffriront de malnutrition aiguë d'ici la fin de l'année.

Les agences de l'ONU ont prévenu que leur réponse humanitaire serait affectée par le manque de ressources. Elles n'ont reçu pour l'heure que le tiers des fonds dont elles ont besoin. Pour faire face à l'ampleur de la crise, le Programme Alimentaire Mondial a besoin de 190 millions d'euros par mois.

Une situation de précarité alimentaire déjà existante dans le pays, sous les effets combinés de la sècheresse causée par le réchauffement climatique et de la crise économique, aggravée par la prise de pouvoir des talibans en août. Depuis, l’aide internationale, qui soutenait l'économie fragile du pays, a été gelée.

La communauté internationale a promis des centaines de millions de dollars d'aide mais cherche un mécanisme pour verser cet argent directement, sans passer par le gouvernement taliban.