This content is not available in your region

Un sommet du G20 ambitieux et sous haute sécurité à Rome

Access to the comments Discussion
Par Giorgia Orlandi et euronews
euronews_icons_loading
Un sommet du G20 ambitieux et sous haute sécurité à Rome
Tous droits réservés  Gregorio Borgia/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

"Personnes, Planète et Prospérité", tels sont les trois principaux piliers de l'agenda du G20 cette année.

L'une des principales priorités sera de savoir comment réduire les inégalités engendrées par la pandémie de Covid-19 et comment accélérer la reprise économique mondiale, tout en déployant des efforts concrets pour lutter contre le changement climatique.

Les dirigeants de la Russie et de la Chine ne viendront pas à ce premier sommet du G20 organisé par l'Italie. Mais les autres se retrouveront pour discuter de toutes ces questions au nouveau centre de convention "Nuvola", dans le quartier romain de l'Eur. Le président américain Joe Biden est déjà arrivé, il doit rencontrer le Pape ce vendredi, ainsi que son homologue français Emmanuel Macron et bien sûr le Premier ministre italien Mario Draghi.

L'hôte du sommet du G20, ancien patron de la Banque centrale européenne suscite bien de l'intérêt aux Etats-Unis. Certains commentateurs peignent Mario Draghi, passé par le prestigieux Massachusetts Institute of Technology et par la banque américaine Goldman Sachs, des noms familiers pour les élites américaines, en nouvelle star de la scène politique européenne.

Champion du multilatéralisme, Mario Draghi ne cache pas vouloir une percée sur le plan des gaz à effet de serre. Il espère que les dirigeants mondiaux fixeront une échéance commune pour atteindre le zéro émissions avant même la COP26 de Glasgow.

Sécurité maximale à Rome

Organiser le premier rassemblement physique des dirigeants des plus grandes économies du monde depuis le début de l'épidémie de Covid-19 n'a pas été pas une mince affaire pour son gouvernement italien qui a déployé tout un arsenal sécuritaire.

_"Samedi, lorsque le sommet des dirigeants du G20 commencera, il sera impossible de se tenir ici. Une zone de 10 kilomètres carrés sera délimitée autour du lieu de la réunion. La zone dite "rouge", qui s'étend entre la Nuvola et le Palazzo del Congressi, sera sous haute surveillance et sera constamment contrôlée par des hélicoptères, des snipers et des drones. _Environ 2000 policiers et 500 soldats ont été déployés pour l'événement, non seulement pour sécuriser la zone mais aussi pour surveiller tout autre site sensible, y compris les bâtiments gouvernementaux essentiels et les sièges des ambassades étrangères. Compte tenu de ce qui s'est passé ces derniers jours, les autorités italiennes craignent que de nouvelles manifestations contre le Pass sanitaire ne deviennent violentes et que les rassemblements ne soient infiltrés par des manifestants étrangers" explique notre correspondante à Rome, Giorgia Orlandi.

Les services de renseignement italiens surveillent aussi l'activité en ligne sur les plateformes de médias sociaux pour vérifier si des groupes prévoient d'organiser des manifestations non autorisées.

Seuls les rassemblements classés comme "sûrs" ont reçu le feu vert des autorités, à condition qu'ils aient lieu loin des sites du sommet.

Pendant toute la durée de l'événement, les contrôles aux frontières sont renforcés et une zone d'exclusion aérienne est en place au-dessus de la majeure partie de la capitale italienne.

Sources additionnelles • AP, AFP