This content is not available in your region

De la COP1 de Berlin à la COP26 de Glasgow : 26 ans d'histoire de sommets sur le climat

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy
euronews_icons_loading
L'Accord de Paris lors de la COP21 en 2015
L'Accord de Paris lors de la COP21 en 2015   -   Tous droits réservés  Francois Mori/AP

De la COP1 de Berlin en 1995 à la COP26 de Glasgow, en passant par la COP21 de Paris... Retour sur ces sommets climatiques qui ont marqué ou raté leur rendez-vous avec l’Histoire.

1995, la COP1 de Berlin

C'est en 1995 qu'a lieu à Berlin la première COP, la Conférence des Parties. Elle réunit 197 nations et territoires ayant signé trois ans plus tôt la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. À la tête de cette première COP, une certaine Angela Merkel, alors ministre allemande de l'Environnement.

1997, la COP 3 de Kyoto

Si les premier sommets sur le climat n'aboutissent à aucun engagement ambitieux, d'autres marquent l'histoire, comme la COP au Japon en 1997, qui accouche du fameux protocole de Kyoto. Les pays développés s'engagent à réduire de 5 % leurs émissions de gaz à effet de serre entre 2008 et 2012. Mais les États-Unis et la Chine ne signent pas.

2007, la COP13 de Bali

La multiplication des phénomènes climatiques extrêmes dans le monde ne permet toujours pas de faire évoluer véritablement les consciences. La preuve : après Kyoto, les neuf prochaines Conférences des parties n’aboutissent quasiment à aucun progrès. Mais en 2007, la COP13 conclut que les signes du réchauffement climatique sont indiscutables. Le "Plan d'action pour Bali" est adopté.

2009, la COP15 de Copenhague

Ce cadre de négociations mène à l'ambitieuse COP15 de Copenhague. Mais l'espoir des défenseurs de la planète est douché une fois encore par la position attentiste voire les blocages des pays les plus émetteurs de CO2 : Chine, États-Unis, Inde, Brésil, Afrique, du Sud... Une fois encore, la COP se solde par un accord non contraignant.

2010, la COP16 de Cancun

L'année suivante, au Mexique, naît le Fonds vert pour le climat qui vise à réunir à terme 100 milliards de dollars par an pour aider les pays en développement les plus impactés par le changement climatique.

2013, La COP13 de Varsovie

En 2013, lors de la COP de Varsovie, plusieurs pays s'opposent une fois encore à un accord ambitieux et contraignant de réduction des émissions carbone. De nombreuses ONG jettent l'éponge avant la fin du sommet.

2015, la COP21 de Paris

En 2015, la COP21, celle de Paris, rentre à son tour dans l'histoire. Un accord mondial de lutte contre le changement climatique est adopté. 197 pays s'engagent à maintenir la hausse des températures de la planète sous la barre des deux degrés par rapport à l'ère préindustrielle en réduisant l'utilisation des énergies fossiles type gaz, pétrole et charbon. Il s'agit de l'accord le plus ambitieux jamais conclu en matière de lutte contre le changement climatique.

2019, la COP25 de Madrid

En 2019, le contexte politique au Chili entraîne la délocalisation de la COP25 en Espagne, à Madrid, qui réussit à organiser la conférence en un temps record. L'un de ses seuls faits d'armes, car cette COP n'aboutit à aucun progrès notable, notamment sur la création d'un système mondial d'échange de quotas d'émission carbone.

2021, la COP26 de Glasgow

La pandémie, elle, a entraîné le report d'un an de la COP26 à Glasgow. Jamais, les attentes n'ont été aussi élevées.