This content is not available in your region

Afghanistan : la pénurie alimentaire va s'aggraver avec l'hiver

Access to the comments Discussion
Par Anelise Borges
euronews_icons_loading
Afghanistan : la pénurie alimentaire va s'aggraver avec l'hiver
Tous droits réservés  Bram Janssen/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Très peu de choses sont restées inchangées en Afghanistan au fil des années, c'est le cas du prix du pain. Pendant des décennies de guerre et de présence étrangère, une miche a toujours coûté 10 Afghani, l'équivalent d'environ 10 centimes d'euro. Et pour les talibans, pas question que cela change. Augmenter le prix du pain est aujourd'hui considéré comme un crime. A Kaboul, nous avons compris pourquoi.

"Avant, nous achetions 50 kilos de farine pour 1 800 afghanis, mais maintenant cela coûte 2 450 afghanis"explique Aashoqullah. boulanger à Kaboul.

Le prix du gaz a lui doublé. Et la plupart de ses clients ne sont plus payés.

"_Si les prix continuent d'augmenter et que la demande diminue, nous devrons peut-être cesser notre activité, car nous ne pouvons tout simplement pas nous le permettre. Il est certain que nous allons arrêter notre travail ici et fermer boutique" ajoute _Aashoqullah.

Dans la boutique voisine, une histoire similaire. Ce vendeur accuse les talibans d'être responsables de l'effondrement économique.

"Aujourd'hui Les affaires ne vont pas bien. le business, c'est zéro" indique Basir mohammd. propriétaire d'un magasin à Kaboul (...) Parce que les talibans sont venus et trop de gens sont partis en Amérique, en Allemagne et dans d'autres pays."

Le retour au pouvoir des talibans en août dernier a plongé l'Afghanistan dans une crise économique sans précédent. Le pays a été privé d'environ 8 milliards d'euros par an d'aide étrangère. Résultat : impossible de payer les salaires ou d'importer des biens essentiels. Le Programme alimentaire mondial a commencé à distribuer de l'argent aux familles les plus pauvres.

"Je vais dans tous les magasins explique une mère de famille, et ça je vais le cuisiner à la maison et le partager avec ma famille. J'ai aussi demandé du pain et de l'argent à ces gentils bouchers" dit-elle.

Selon l'ONU, 23 millions d'Afghans n'auront pas assez de nourriture pour passer l'hiver. Et il y a peu d'espoir que les choses s'améliorent. Les Talibans ne semblent avoir aucun plan concret pour faire face à cette crise. L'Union européenne a promis un milliard d'euros d'aide aux Afghans et une assistance aux pays voisins qui accueillent les personnes fuyant le pays. Mais pour ceux qui restent en Afghanistan, la vie devient de plus en plus difficile.

Journaliste • Christelle Petrongari