This content is not available in your region

Ethiopie : naissance d'une alliance rebelle qui veut renverser le Premier ministre

Access to the comments Discussion
Par euronews & afp
euronews_icons_loading
Ethiopie : naissance d'une alliance rebelle qui veut renverser le Premier ministre
Tous droits réservés  Gemunu Amarasinghe/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

L'opposition au pouvoir en Ethiopie se consolide. Ce vendredi à Washington est née une alliance de neuf organisations rebelles issues de diverses régions et ethnies d'Ethiopie, bâtie autour du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) qui combat les forces gouvernementales depuis plus d'un an.

Le Conseil de Sécurité de l'ONU continue de son côté à appeler au dialogue : "Les membres du Conseil de sécurité ont appelé à s'abstenir de tout discours de haine incendiaire et d'incitation à la violence et à la division. Les membres du Conseil de sécurité ont appelé au respect du droit international humanitaire pour un accès humanitaire sûr et sans entrave," a déclaré Juan Ramón de la Fuente, président du Conseil de Sécurité pour le mois de novembre.

Le conflit parti de la région éthiopienne du Tigré a fait en un an des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés. Mais aujourd'hui, les rebelles disent n'être plus qu'à une journée de route d'Addis Abeba, la capitale. Et n'excluent pas de destituer par la force Abiy Ahmed, le Premier ministre éthiopien, prix Nobel de la Paix 2019.