This content is not available in your region

Avec la réouverture des frontières américaines, les voyageurs sont de retour

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Avec la réouverture des frontières américaines, les voyageurs sont de retour
Tous droits réservés  AFP

Des applaudissements et l'émotion des retrouvailles à l'aéroport JFK de New York : après 20 mois d'attente, les voyageurs vaccinés contre le Covid-19 sont de retour aux Etats-Unis. Les frontières américaines ont rouvert lundi aux habitants d'une trentaine de pays. L'interdiction imposée a séparé famille et amis et perturbé les affaires. Cette levée des restrictions est une bouffé d'oxygène.

"C'est merveilleux, nous avons attendu si longtemps, si longtemps. Presque deux longues années pour arriver ici et nous sommes enfin arrivés, nous sommes ravis" s'exclame John Arlidge, un citoyen britannique.

"Nous sommes tout simplement ravis car c'est ce dont l'industrie du voyage aux États-Unis avait besoin. s'ouvrir et travailler avec nos bons partenaires British Airways et les compagni es aériennes américaines, nous sommes donc très excités, après 600 jours. il était temps !" souligne Peter Vlitas , vice-président d'Internova Travel Group.

De l'autre côté du pays, à la frontière canadienne, les automobilistes se sont précipités au poste du pont des Mille-Iles, en Ontario, dès les premières heures de la réouverture. Même scène du côté de la frontière mexicaine à Tijuana.

Donald Trump avait imposé dès février 2020 des restrictions aux voyages en provenance de Chine, étendues le 13 mars aux pays européens de l'espace Schengen et quelques jours après à la Grande-Bretagne et l'Irlande, tandis que les frontières terrestres avec le Mexique et le Canada étaient en très grande partie fermées.

Beaucoup de familles des deux côtés de l'Atlantique attendaient ces retrouvailles avec fébrilité. Il était certes possible d'aller des Etats-Unis vers l'Europe depuis l'été dernier, mais les étrangers installés sur le sol américain et détenteurs de certains visas n'avaient aucune garantie de pouvoir retourner dans leur pays de résidence.

Plus d'une trentaine de pays sont concernés par la levée des restrictions d'entrée pour les voyageurs "non essentiels", mais ces derniers resteront sous surveillance.

Pour ceux arrivant par les airs, les Etats-Unis demandent une preuve de vaccination, un test dans les trois jours avant le départ et la mise en place par les compagnies aériennes d'un système de suivi des contacts.

Pour la voie terrestre, elle se fera en deux temps.

Dès lundi, peuvent traverser les personnes venant pour des raisons familiales ou touristiques, à condition d'être vaccinées. Les personnes venant pour motifs impérieux - comme les chauffeurs routiers - en seront dispensées.

A partir de janvier, l'obligation vaccinale vaudra pour tous les visiteurs, quel que soit leur motif d'entrée.