This content is not available in your region

Italie : 400 migrants secourus, 300 autres dans l'attente

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Image d'illustration de migrants dans un bâteau non loin de l'île de Lampedusa, le 29 juillet 2021
Image d'illustration de migrants dans un bâteau non loin de l'île de Lampedusa, le 29 juillet 2021   -   Tous droits réservés  Santi Palacios/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Près de 400 migrants ont été secourus dans la nuit de mardi à mercredi près des côtes italiennes tandis que plus de 300 autres, à bord d'un navire humanitaire, étaient dans l'attente de pouvoir accoster.

Selon un communiqué des gardes-côtes italiens, 396 personnes qui se trouvaient à bord d'un bateau de pêche ensablé non loin du port de Pozzallo, en Sicile, ont été secourues au cours de la nuit.

"Les mauvaises conditions météo et marines qui empiraient ont rendu les opérations de sauvetage assez compliquées", ont précisé les gardes-côtes dans un communiqué.

Dans le même temps le navire humanitaire Ocean Viking, géré par l'ONG SOS Méditerranée et actuellement dans le canal de Sicile, était toujours à la recherche d'un port pour accoster avec les plus de 300 personnes qu'il a secourues.

"Je vous parle depuis le pont de l'Ocean Viking où je suis avec 306 personnes rescapées, pour certaines il y a plus d'une semaine, il y a neuf enfants en jeune âge parmi ces rescapés", déclare dans une vidéo parvenue à l'AFP Claire Juchat, chargée de communication à bord du navire.

"Nous venons de traverser une tempête avec plus de deux mètres de vagues, il pleut, le pont est mouillé, cette nuit les rescapés ont été trempés, frigorifiés, nous devons pouvoir débarquer le plus rapidement possible, c'est un devoir de la part des États", a poursuivi Mme Juchat.

"Nous avons accompli le nôtre en secourant ces personnes d'embarcations en détresse au cours de quatre sauvetages, maintenant c'est aux autorités de faire leur travail, en nous attribuant un lieu sûr le plus vite possible", a-t-elle conclu.

L'Ocean Viking est depuis dimanche à la recherche d'un port sûr où pouvoir accoster avec les migrants secourus.

Plus de 57 000 migrants ont débarqué en Italie depuis le début de l'année, contre un peu plus de 30 000 au cours de la même période en 2020, selon des données du ministère de l'Intérieur.