This content is not available in your region

La justice européenne a tranché : Google devra payer son amende de 2,4 milliards d'euros

Access to the comments Discussion
Par Maria Psara  & Euronews
euronews_icons_loading
Le logo de Google
Le logo de Google   -   Tous droits réservés  © Euronews

C'est une grande victoire pour la politique de concurrence de la Commission européenne. Le Tribunal de l'UE a confirmé que Google a abusé de sa position dominante sur le marché en favorisant son propre service de comparaison d'achats par rapport à ceux de ses rivaux.

La firme avait pourtant introduit un recours, mais les juges l’ont rejeté. Ils estiment donc que la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, a eu raison d’infliger une amende de 2,4 milliards d’euro au géant américain de la technologie en 2017.

"Le jugement rendu aujourd'hui envoie un message clair : les agissements de Google étaient illégaux et il apporte la clarté juridique nécessaire au marché. La Commission continuera à utiliser tous les outils à sa disposition pour s'attaquer au rôle des grandes plateformes numériques dont dépendent les entreprises et les utilisateurs pour, respectivement, atteindre les utilisateurs finaux et accéder aux services numériques", explique, Arianna Podesta porte-parole à la concurrence de la Commission européenne.

Des conséquences sur les futures politiques européennes

Cette affaire devrait influencer les futures décisions de la Commission européenne, non seulement en ce qui concerne les services de Google, mais aussi les projets similaires d'autres géants de la technologie. La proposition de régulation de la Commission concernant la loi sur les marchés numériques est actuellement examinée par le Parlement européen et le Conseil, qui représente les 27 états membres.

"Cette affaire affecte les consommateurs de manière très importante en ce qui concerne les résultats de recherche qu'ils reçoivent. Ils recevront désormais des résultats de recherche plus pertinents", déclare Thomas Vinje, expert en droit européen de la concurrence et de la propriété intellectuelle.

Journaliste • Mael Arnoldussen