This content is not available in your region

Asphyxiés par de nouvelles mesures sanitaires, les restaurateurs grecs baissent le rideau

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Asphyxiés par de nouvelles mesures sanitaires, les restaurateurs grecs baissent le rideau
Tous droits réservés  euronews/Panos Kitsikopoulos

Les terrasses étaient étonnement vides ce mardi à Athènes en raison d'un mouvement de grève des professionnels de la restauration.

Une question de "survie"

Ces derniers dénoncent la mise en place de nouvelles mesures pour endiguer l'actuelle flambée épidémique, en particulier le pass sanitaire obligatoire pour les clients souhaitant s'installer en terrasses et une lourde amende de 5 000 euros pour les restaurateurs contrevenants.

Problème en Grèce, un tiers de la population n'est pas vaccinée ce qui signifie potentiellement de nombreux clients en moins sur les terrasses :

"Nous sommes favorables au vaccin et au respect des mesures sanitaires, mais cela a entraîné une baisse de nos revenus. Ce que nous demandons au gouvernement, c'est de l'aide. Nous demandons qu'il couvre cette baisse de revenus afin que nous puissions survivre", souligne Stratis Kalafatoudis, un gérant de bar.

Ce que nous demandons au gouvernement, c'est de l'aide.
Stratis Kalafatoudis
gérant de bar

L'embellie des quatre derniers mois n'a pas suffi

Le syndicat du secteur estime à plus de 50 % en moyenne la perte de revenus des professionnels lors du premier semestre de cette année.

Les quatre derniers mois, marqués pourtant par une forte reprise de l'activité, n'ont pas permis aux gérants de bars et restaurants, de retrouver l'embellie après 16 mois de restrictions :

"Toutes les PME, en particulier les très petites entreprises, souffrent, souligne un indépendant. Les propriétaires ont beaucoup de mal à joindre les deux bouts, car leurs dettes ne cessent de s'accumuler".

Les propriétaires ont beaucoup de mal à joindre les deux bouts, car leurs dettes ne cessent de s'accumuler.

Panos Kitsikopoulos est le correspondant d'euronews à Athènes :"Des terrasses de restaurants désertes... Une image bien éloignée de la réalité du centre-ville d'Athènes. Dans l'une des rues les plus animées de la capitale grecque, les restaurants et les cafés sont fermés. Leurs propriétaires affirment cependant que, s'ils ne reçoivent aucun soutien financier, c'est à cela que ressemblera l'avenir de leurs commerces."

Jusqu'à présent, le gouvernement grec n'a pas accédé aux requêtes financières du secteur, notamment sur la baisse de la TVA. Pour Athènes, la clé de la sortie de crise c'est la vaccination de la population.