This content is not available in your region

Covid-19 en Grèce : les non-vaccinés ciblés

Access to the comments Discussion
Par euronews, rédaction Athènes
euronews_icons_loading
Plastifié ou transformé en porte-clés, le passeport vaccinal est plus facile à utiliser pour de nombreux Grecs, novembre 2021.
Plastifié ou transformé en porte-clés, le passeport vaccinal est plus facile à utiliser pour de nombreux Grecs, novembre 2021.   -   Tous droits réservés  euronews

La vie quotidienne en Grèce est devenue plus compliquée pour les non vaccinés. Depuis le 6 novembre, ils doivent présenter des tests PCR ou antigéniques négatifs pour pouvoir poursuivre leurs activités, comme se rendre dans les administrations publiques, les banques ou les magasins.

"Personnellement, tout cela me rend anxieuse. Je me demande tout le temps : "Est-ce que j'ai mes papiers sur moi ? Est-ce que j'ai oublié mon Pass, mon test ? Quand expire-t-il ?"

Les nouvelles mesures compliquent également les choses pour les propriétaires de commerces. Ils ont l'entière responsabilité de s'assurer que les clients les respectent.

"En gros, nous sommes devenus la police, nous devons vérifier les documents, mais ce n'est pas notre travail", explique un propriétaire de café. "J'ai des clients non vaccinés. Ils sont venus prendre un café samedi et je leur ai demandé de faire un test. Certains m'ont répondu : "Non, merci". Et ils se sont levés et sont partis. Cela a un impact sur mes revenus. Cela a un impact sur mon activité, car si ce client a été offensé, il ne reviendra peut-être pas."

Même son de cloche pour cette gérante de salon de coiffure :

"Nous sommes très inquiets. Que va-t-il se passer à partir de maintenant ? Les gens sont-ils prêts à faire un test rapide ? Parce qu'il peut être difficile pour certains de payer, c'est de l'argent supplémentaire à mettre pour aller au salon de coiffure."

Récemment, les rendez-vous pour la première dose du vaccin ont augmenté de manière significative. Cependant, on ne sait pas si ce sont les mesures restrictives ou le nombre record de nouveaux cas de Covid-19 qui ont convaincu les non-vaccinés.

Mina Gaga, ministre suppléante de la Santé, explique :

"Je pense que les deux choses ont aidé. Le taux de vaccination a augmenté et c'est très positif. Nous devons nous concentrer sur deux catégories particulières, pour les convaincre de se faire vacciner. D'une part, les personnes âgées et celles qui ont des problèmes de santé. Et d'autre part, les femmes enceintes. Il est dévastateur de perdre de jeunes femmes enceintes."

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, seuls ces pays, en vert sur la carte, ont déjà administré les vaccins à presque tous leurs citoyens de plus de 80 ans. En jaune, ce sont les mauvais élèves et la Grèce en fait partie.

Et le gouvernement a peut-être raté une occasion de plus de convaincre les personnes âgées de se faire vacciner. En moyenne, les personnes âgées fréquentent plus les lieux de culte, mais le gouvernement n'a pas voulu imposer les tests ou le passeport vaccinal pour s'y rendre. Athènes a été très critiqué, mais le gouvernement insiste, "la religion serait un besoin vital".

Dans tous les autres commerces et services, excepté les magasins alimentaires et pharmacies, un Pass sanitaire est bien exigé.