EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le mini-sommet virtuel entre Washington et Pékin pour plus de communication et de coopération

Le président des États-Unis Joe Biden depuis le bureau ovale en liaison vidéo avec le président chinois Xi Jinping, 16 novembre 2021
Le président des États-Unis Joe Biden depuis le bureau ovale en liaison vidéo avec le président chinois Xi Jinping, 16 novembre 2021 Tous droits réservés Susan Walsh/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Susan Walsh/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Apaiser les tensions entre la Chine et les États-Unis était l'objectif de cette rencontre virtuelle.

PUBLICITÉ

Le président des États-Unis Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping seraient prêts à travailler ensemble. C'est ce qui ressort du mini-sommet virtuel qui a eu lieu entre les deux dirigeants des deux plus grandes économies du monde.

Joe Biden a souligné le besoin de "garde-fous" pour éviter "un conflit" entre les deux pays et le président chinois a plaidé pour une meilleure "communication".

Alors que les contentieux s'accumulent entre Washington et Pékin, sur les échanges commerciaux, les droits de l'homme et à propos du statut de Taïwan, Xi Jinping dit vouloir souhaiter une meilleure coopération avec Washington.

Aucune annonce majeure ou déclaration commune n'a eu lieu. 

Selon la Maison Blanche, Joe Biden aurait mis la Chine en garde contre toute "tentative unilatérale" de changer le statut de Taïwan. Et selon les médias d'état chinois, Xi Jinping aurait prévenu les États-Unis "de ne pas jouer avec le feu".

Xi Jinping, s'est dit heureux de voir "son vieil ami", pour la première fois par écrans interposés, alors que leurs deux précédents échanges s'étaient faits par téléphone.

Joe Biden attend de pouvoir de nouveau le rencontrer en chair et en os. Mais Xi Jinping n'a pas quitté la Chine depuis près de deux ans, invoquant des raisons sanitaires.

Le président des États-Unis a toujours estimé qu'une bonne politique étrangère commence par l'établissement de relations personnelles solides.

Sources additionnelles • AP, AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ching-te investi président de Taïwan

Taïwan : le président Ching-te appelle la Chine à "cesser ses intimidations"

Le Sénat américain valide l'aide de 95 milliards de dollars pour l'Ukraine, Israël et Taïwan