This content is not available in your region

Droit à la réparation : les "repair café" ont le vent en poupe en Europe

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux  avec AP
euronews_icons_loading
Droit à la réparation : les "repair café" ont le vent en poupe en Europe
Tous droits réservés  AP Photo

Réparer au lieu de jeter : c'est le credo de ce café de Copenhague au Danemark. Ici des bénévoles donnent une nouvelle vie à des appareils électriques hors d'usage, et ce gratuitement. Le concept n'est pas nouveau mais il prend de l'ampleur.

L'association "Repair Cafe Denmark" a été fondée il y a six ans et intervient aujourd'hui à travers tout le pays. Pour son président, Stig Bomholt, le constat est simple :

"Nous devons prendre soin de la planète. Nous ne pouvons pas nous permettre de vivre comme avant, donc nous devons avancer dans ce mouvement pour ne pas jeter les choses quand elles fonctionnent encore" dit-il.

Vers un indice de "réparabilité" européen

Il y a un an, le Parlement européen a voté en faveur d'un droit à la réparation. Mais dans les faits ce n'est pas si simple, nous explique une militante écologique du mouvement européen Right to Repair.

"La présence de colle dans le produit peut rendre très difficile le remplacement d'une pièce. Parfois, il est nécessaire de disposer d'outils spécifiques liés au fabricant pour ouvrir un produit, ou alors les pièces de rechange ou les informations sur les réparations sont très difficiles d'accès", détaille Chloe Mikolajczak.

Chloe milite pour une régulation au niveau européen qui classerait les appareils électriques sur une échelle de 0 à 10 en fonction de leur réparabilité. Un tel indice a déjà été mis en place en France au début de l'année. Il est obligatoire sur certains produits : lave-linge, smartphone, ordinateur ou téléviseur notamment.