This content is not available in your region

Judo : la saison s'achève à Abu Dhabi sur un festival de premiers titres

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Judo : la saison s'achève à Abu Dhabi sur un festival de premiers titres
Tous droits réservés  from Euronews video

La troisième journée du Grand Slam d'Abu Dhabi a officiellement mis fin à la saison 2021 du circuit mondial de judo. L'occasion pour quelques novices d'aller chercher leurs premières récompenses.

La saison 2021 n'était pas encore totalement terminée que Marius Vizer mettait déjà le cap sur la prochaine année. Le président de l'IJF a profité de la dernière journée de compétition à Abu Dhabi pour officialiser le retour du Grand Slam en Mongolie avec une épreuve sur les tatamis d'Oulan-Bator en 2022.

La signature du partenariat a été effectuée en présence de Battulga Khaltmaa, ancien président de la Mongolie et président de l'Association mongole de judo.

Une annonce qui a sûrement donné des ailes à Tsentsentsengel Odkhuu qui a fait le ménage tout au long de la journée dans la catégorie des+100 kg. Le champion mongole a triomphé en finale du Roumain Vladut Simionescu à l'issue d'un combat très serré.

Comme Odkhuu, le Russe Mansur Lorsanov a remporté son premier titre en Grand Slam chez les - 90 kg en écartant le Tadjik Komronshokh Ustopiriyon.

Chez les - 100 kg, le Russe Arman Adamian l'a emporté sur son coéquipier Kanikovskiy pour son deuxième succès sur le circuit mondial en 2021.

"Je suis très fatigué, alors je vais prendre l'avion pour rentrer chez moi, passer les vacances avec ma famille et voir mes parents. C'était aujourd'hui la fête des mères donc je dédie cette médaille à ma mère " a déclaré Adamian.

Première pour Emma Reid

Notre femme du jour est britannique : Emma Reid a supplanté en finale des - 78 kg l'Allemande Alina Boehm. Elle est allée chercher sa première médaille d'or dans une épreuve du Grand Slam.

"Pour moi, c'est une question de confiance en soi, s'est-elle félicitée à la sortie du podium. Cela va vraiment m'aider pour 2022 et le début des qualifications en mai. Oui, c'est une bonne nouvelle pour la suite."

Chez les +78 kg, la Brésilienne Beatriz Souza s'est montrée intraitable en finale. Elle a inscrit un Waza-ari dès le début de son combat face à la Française Léa Fontaine. Un avantage qu'elle est parvenue à conserver jusqu'au bout du combat.