This content is not available in your region

Pédocriminalité dans l'église portugaise : les victimes invitées à briser le silence

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AP
euronews_icons_loading
Une statue représentant Saint Jean Baptiste de La Salle dans une église catholique à Paris, le 5 octobre 2021
Une statue représentant Saint Jean Baptiste de La Salle dans une église catholique à Paris, le 5 octobre 2021   -   Tous droits réservés  Francois Mori/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Comme en France, au Portugal, l'Eglise catholique se penche sur les crimes sexuels commis contre les enfants. Les évêques du pays ont annoncé le 11 novembre dernier la création d'une commission nationale indépendante sur le sujet.

Le chef de cette commission, Pedro Strecht, est psychiatre. Ce jeudi, il a précisé que le but n'était pas d'ouvrir des enquêtes mais de faire la lumière sur les faits. Il a surtout lancé un appel pour encourager les victimes à témoigner.

"Inciter les victimes à se manifester nécessite une période d'attente naturellement longue, principalement pour leur permettre de gagner en confiance afin qu'elles puissent sentir que leur parole est importante, pour pouvoir raconter l'expérience traumatisante de leur vie passée", a dit Pedro Strecht.

Le chef de la conférence des évêques portugais a dit souhaiter que la commission travaille sans préjugés, ni dissimulations. "Ce qui m'effraie, c'est de ne pas connaître toute la réalité et j'espère que l'on sera aussi proche que possible de cette réalité, c'est dans notre intérêt" a déclaré Jose Ornelas.

A partir de janvier prochain, la commission va coordonner une vingtaine de groupes de travail au niveau local. Les conclusions sont attendues pour la fin 2022. Des avocats et des psychologues en feront partie. L'initiative est semblable à celle menée en France et qui a révélé l'ampleur des abus sexuels commis par des religieux contre les enfants.