This content is not available in your region

Lutte contre l'islamisme radical en France : fermeture de la mosquée de Beauvais

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Mosquée de Beauvais, 14 décembre 2021
Mosquée de Beauvais, 14 décembre 2021   -   Tous droits réservés  AFP TV capture d'écran

En France, la Grande mosquée de Beauvais n'est pas encore ouverte qu'elle est déjà fermée...

En attendant la fin des travaux de l'édifice religieux, à quelques centaines de mètres de là, c'est dans ces bureaux que l'imam accueillait les musulmans pratiquants de la ville... Mais ses prêches ont été dénoncés et rapportés en haut lieu.

Mardi, le ministère français de l'intérieur a expliqué que l'imam avait fait "l'apologie du djihad et des combattants", qu'il présentait "les sociétés occidentales comme islamophobes", qu'il avait tenu des propos contre "les homosexuels, les juifs et les chrétiens", et qu'"il poussait les fidèles à rompre avec la République".

L'association qui gère la mosquée de Beauvais assure que l'imam a depuis été suspendu.

Mais dans une France en lutte contre l'islamisme radical, il n'est pas étonnant de voir que la procédure de fermeture temporaire a été enclenchée. Elle pourrait durer de 10 jours à 6 mois.

Fin octobre, c'est la mosquée d'Allones près du Mans, dans la Sarthe qui a été fermée six mois pour apologie du terrorisme. D'autres lieux de cultes susceptibles d'être radicalisés sont surveillés dans plusieurs régions françaises.

Selon le ministère de l'Intérieur, 2 623 mosquées et salles de prières sont établies sur le territoire national. Sur ce total, 21 lieux sont fermés et 6 font l'objet d'une procédure de fermeture.

Sources additionnelles • AFP