This content is not available in your region

Chili : le candidat de gauche, Gabriel Boric, remporte la présidentielle

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Gabriel Boric, après sa victoire à la présidentielle chilienne, à Santiago le 20 décembre 2021
Gabriel Boric, après sa victoire à la présidentielle chilienne, à Santiago le 20 décembre 2021   -   Tous droits réservés  MARTIN BERNETTI/AFP

Gabriel Boric, le candidat de gauche, a remporté largement ce dimanche le deuxième tour de l'élection présidentielle au Chili, une victoire que son adversaire d'extrême droite, José Antonio Kast, a officiellement reconnue.

Selon les résultats officiels quasi-définitifs (99,99% des bureaux de vote), Gabriel Boric, qui à 35 ans est le plus jeune président du Chili et parmi les dirigeants les plus jeunes au monde, l'emporte avec 55,87% des voix contre 44,13% à José Antonio Kast, un admirateur de la dictature d'Augusto Pinochet soutenu par l'ensemble de la droite chilienne.

A l'annonce du résultat, les rues de Santiago comme dans de nombreuses villes du Chili ont explosé de joie à l'annonce de la victoire de Gabriel Boric. C'est une véritable triomphe pour la coalition de gauche, dont est membre le Parti communiste, dans ce duel inédit depuis le retour à la démocratie en 1990 entre deux candidats aux projets de société diamétralement opposés.

JAVIER TORRES/AFP
Les rues de Santiago du Chili envahies par les supporteurs de Gabriel Boric après sa victoire à la présidentielle chilienne, le 20 décembre 2021.JAVIER TORRES/AFP

Le nouveau président du Chili, élu sur un programme de transformation sociale et fiscale, a promis ce dimanche lors de son premier discours "plus de droits sociaux" mais tout en restant "fiscalement responsables".

"Il y aura plus de droits sociaux mais nous le ferons en restant fiscalement responsables", a déclaré le président élu devant une foule de plusieurs dizaines de milliers de personnes venues l'écouter après sa large victoire au second tour. Gabriel Boric prendra officiellement ses fonctions le 11 mars prochain.

L'Amérique du Sud et l'Union européenne saluent la victoire de Boric

"L'UE félicite Gabriel Boric pour son élection en tant que futur président du Chili. Nous espérons pouvoir renforcer davantage nos relations avec le futur gouvernement du Chili. Nous sommes des partenaires et ensemble nous sommes plus forts", a déclaré Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne, sur Twitter.

Gabriel Boric a aussi été félicité par plusieurs figures de gauche en Amérique latine qui se sont réjouies de la victoire de la coalition progressiste Apruebo Dignidad, qui comprend notamment le Parti communiste.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a félicité Gabriel Boric sur son compte Twitter pour sa "victoire populaire historique" et a réaffirmé sa volonté de développer les relations bilatérales avec le nouveau gouvernement qui remplacera celui du président de centre-droit Sebastián Piñera.

L'ancien président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva (Parti des travailleurs, gauche), favori des sondages pour la présidentielle de 2022, s'est dit "heureux de cette nouvelle victoire d'un candidat démocratique et progressiste dans notre Amérique latine".

Mais la victoire de Gabriel Boric a aussi été saluée par des présidents de droite et de centre-droit dans la région, comme le Colombien Ivan Duque, l'Equatorien Guillermo Lasso ou l'Uruguayen Luis Lacalle Pou.

Le président colombien Ivan Duque a écrit vouloir "continuer à travailler ensemble pour renforcer la relation bilatérale historique et fraternelle qui nous unit" sur son compte Twitter. "Nous sommes des pays frères", a-t-il rappelé à Gabriel Boric.