This content is not available in your region

Covid-19 : record de contaminations dans le monde sur la semaine écoulée

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Des personnes masquées dans un centre commercial en Californie, novembre 2021, USA
Des personnes masquées dans un centre commercial en Californie, novembre 2021, USA   -   Tous droits réservés  Ringo H.W. Chiu/Copyright 2021 Associated Press. All rights reserved.

La France a signalé près de 180 000 nouveaux cas positifs ces dernières 24h, ce qui est de loin le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Les chiffres s'envolent mais le gouvernement français table sur le fait qu'ils ne vont pas se traduire par une saturation des hôpitaux et continue de miser sur les rappels vaccinaux et de nouvelles mesures sanitaires à partir de la semaine prochaine : retour des jauges pour les événements, télétravail (obligatoire quand c'est possible (sic)), interdiction des concerts et de la consommation debout.

"Aucune mesure unique ne permettra de résoudre ce problème. Nous sommes face à l'inconnu avec ces variants et je pense que le gouvernement fait au mieux tout en essayant de préserver les libertés individuelles" estime Jean-Yves, touriste à Paris.

Et dernière mesure en date, les discothèques françaises resteront fermées trois semaines de plus.

Le ministre délégué chargé du Tourisme et des PME, Jean-Baptiste Lemoyne, l'a, en effet, annoncé ce mercredi matin sur France Inter en confirmant que "l_e 3 janvier comme les autres secteurs qui ont été annoncés par le Premier ministre, pour trois semaines il y aura la reconduction de la fermeture" des discothèques.

Record de contaminations dans le monde sur la semaine écoulée

Avec plus de 935 000 cas de Covid-19 détectés chaque jour en moyenne du 22 au 28 décembre, les contaminations battent des records sur le plan mondial.

Ces chiffres sont les plus hauts depuis le début de la pandémie fin 2019 et se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste non détectée malgré l'intensification du dépistage dans de nombreux pays depuis le début de la pandémie. En outre, les politiques de tests diffèrent d'un pays à l'autre.

Les contaminations recensées, en hausse à l'échelle mondiale depuis la mi-octobre, ont augmenté de 37% sur les sept derniers jours par rapport à la semaine précédente. "La croissance rapide est probablement liée à une combinaison entre la perte de l'immunité et l'augmentation intrinsèque de la transmissibilité du variant Omicron", a jugé l'OMS mardi, mettant en garde contre le risque "très élevé" présenté par ce variant particulièrement contagieux.

Avec 6 550 000 cas enregistrés entre le 22 et le 28 décembre, soit 935 863 par jour en moyenne, le virus circule actuellement à une vitesse inédite, nettement supérieure au précédent record, atteint entre le 23 et le 29 avril (817 000 cas quotidiens avaient alors été enregistrés).

Pour l'heure, cette explosion du nombre de cas détectés ne se traduit pas par une augmentation globale du nombre de décès, en baisse depuis trois semaines dans le monde. Environ 6 450 nouveaux décès quotidiens ont été déplorés en moyenne ces sept derniers jours, au plus bas depuis fin octobre 2020. Au plus fort de la pandémie, 14 800 décès quotidiens avaient été enregistrés entre le 20 et le 26 janvier 2021.

Les contaminations en Europe

Le Royaume-Uni, confronté au variant Omicron, a enregistré mardi 129 471 cas de Covid-19 supplémentaires en Angleterre et au Pays de Galles, un nouveau record depuis le début de la pandémie.

Le pays, l'un des plus touchés en Europe par la pandémie, a recensé 18 décès supplémentaires en 24h, pour un total de 148 021.

Ces chiffres n'incluent toutefois pas l'Irlande du Nord et l'Ecosse, la collecte des données étant perturbée en raison des vacances. Les autorités écossaises ont de leur côté fait état d'un bilan provisoire de 9. 60 contaminations supplémentaires mardi.

En Grèce, le nombre de personnes positives au Covid-19 à plus que doublé ces dernières 24h, avec près de 22 000 cas pour environ 11 millions d'habitants. C'est la première fois que les autorités grecques annoncent un nombre à 5 chiffres. L'Organisation nationale pour la santé publique a également fait état de 60 décès.

Au Portugal, les autorités sanitaires signalent aussi un nombre record de plus de 17 000 nouveaux cas en 24h, mais donnée importante, le nombre de personnes admises à l'hôpital et en soins intensifs ne suit pas la même courbe. Les dernières données montrent que les hôpitaux comptaient 936 patients atteints de Covid-19, contre un pic de 6 869 le 1er février dernier.

Au cours des dernières 24 heures, 19 décès ont été enregistrés, contre un pic de 303 décès signalé le 28 janvier.

Avec environ 87 % de ses 10 millions d'habitants vaccinés et près de 2,4 millions de personnes ayant reçu une troisième dose, le Portugal affiche l'un des taux de vaccination anti-covid les plus élevés au monde.

Pas de nouvelles restrictions en Pologne et mesure retoquée en Belgique

En Pologne, le nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19 a récemment chuté de 30 %. Et seulement 25 cas du nouveau variant Omicron ont été confirmés. Le gouvernement ne prévoit donc pas de nouvelles restrictions sanitaires pour le moment comme l'a annoncé Wojciecz Andrusiewicz, porte-parole du ministère polonais de la santé :

"Aujourd'hui, nous pouvons constater que malgré le risque croissant de contamination par le variant Omicron, le nombre de nouveaux cas en Pologne n'augmente pas après Noël, donc aujourd'hui, j'insiste, je dis bien aujourd'hui, nous ne prévoyons pas d'introduire de nouvelles restrictions cette semaine."

Et puis en Belgique, le Conseil d'État, plus haute juridiction administrative, a suspendu la récente décision gouvernementale de fermer théâtres et salles de spectacle, estimant que la dangerosité des ces lieux culturels en particulier pour la propagation du Covid-19 n'a pas été démontrée.

La mesure avait annoncée la semaine dernière par le Premier ministre belge Alexander De Croo pour endiguer la propagation du variant Omicron. Dans la foulée de cette décision du conseil d'État, le gouvernement a également annoncé la réouverture des cinémas.

Omicron majoritaire en Suisse et aux Pays-Bas

Le variant Omicron est devenu dominant en Suisse (environ 55% des cas) et aux Pays-Bas, ont indiqué mardi les autorités, qui alertent sur une augmentation des admissions dans les hôpitaux.

Sources additionnelles • AP, AFP