This content is not available in your region

Paris donne le ton pour annoncer sa présidence à la tête du Conseil de l'Union européenne

Access to the comments Discussion
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
euronews_icons_loading
Archives : le président français Emmanuel Macron, le 17/12/2021
Archives : le président français Emmanuel Macron, le 17/12/2021   -   Tous droits réservés  John Thys/AFP or licensors

Dès le 1er janvier 2022, la France assurera la présidence du Conseil de l'Union européenne pour une période de six mois. Le président français Emmanuel Macron a annoncé les grandes lignes directrices qu'il compte suivre lors de cette présidence semestrielle.

S'il fallait résumer en une phrase l'objectif de cette présidence qui s'étendra du 1er janvier au 30 juin (2022), je dirais que nous devons passer d'une Europe de coopération à l'intérieur de nos frontières à une Europe puissante dans le monde, pleinement souveraine, libre de ses choix, et maître de son destin.
Emmanuel Macron
président de la France

Pour Emmanuel Macron, la souveraineté doit passer par une réforme de l'espace Schengen, la zone de libre circulation des personnes en Europe.

"La première (mesure) sera la mise en place d'un pilotage politique de Schengen. Deuxièmement, nous souhaitons porter la création d'un mécanisme de soutien d'urgence aux frontières en cas de crise.", poursuit Emmanuel Macron, le président français.

Face à la crise économique provoquée par la pandémie de covid-19, le chef de l'Etat français veut donner un axe social à son action. Un sommet supplémentaire est prévu en mars pour évoquer un nouveau modèle de croissance.

Emmanuel Macron souhaite avancer vers un salaire minimum en Europe. Il veut aussi créer des industries fortes dans la haute technologie, en matière de santé, de défense et d'environnement. Le climat est bien sûr est à l'agenda. Paris compte faire progresser les discussions sur le mécanisme de la taxe carbone aux frontières.

Certaines critiques soulignent que ce programme va au-delà du mandat semestriel et qu'il s'agit davantage d'un projet pour plusieurs années. Mais les observateurs soulignent le rôle de tribune que peut représenter la tête du Conseil de l'Union européenne pour Emmanuel Macron.

"Cette présidence du Conseil de l'Union à la fin de son mandat présidentiel est l'occasion de semer des idées pour les années à venir, de lancer des orientations politiques et d'essayer de remodeler un peu plus l'Europe post-pandémie, l'Europe avec un nouveau gouvernement allemand, dans une nouvelle direction par rapport à ce qu'elle a été ces dernières années.", analyse Eric Maurice, responsable du bureau de Bruxelles de la Fondation Robert Schuman

Ce semestre européen sera cependant télescopé par la campagne électorale au printemps prochain en France pour désigner le prochain président. De fin mars à fin avril les autorités françaises seront davantage centrées sur la scène nationale. Toutefois, le travail des diplomates à Bruxelles se poursuivra, plus en coulisse et moins dans la lumière.

Journaliste • Grégoire Lory

Video editor • Yolaine De Kerchove Dexaerde