This content is not available in your region

France : les débats sur le Pass vaccinal vont reprendre à l'Assemblée après une suspension surprise

Access to the comments Discussion
Par Euronew  avec AFP
euronews_icons_loading
Le ministre français de la Santé Olivier Véran à l'Assemblée nationale, le 3 janvier 2022
Le ministre français de la Santé Olivier Véran à l'Assemblée nationale, le 3 janvier 2022   -   Tous droits réservés  STEPHANE DE SAKUTIN/AFP or licensors

La vaccination reste l'outil essentiel de la lutte contre le Covid-19 en Europe face à la vague du variant Omicron. En France, le gouvernement souhaite adopter un pass vaccinal pour faire "peser les contraintes sur les non vaccinés". Au Royaume-Uni, les autorités invitent les Britanniques à recevoir leur troisième dose.

Débats houleux en France sur la question du pass vaccinal

La transformation du pass sanitaire en pass vaccinal a ébranlé l'Assemblée nationale à tel point que l'examen du texte, qui avait lieu ce lundi, a été suspendu dans la nuit lors d'un vote à main levée, par une majorité de députés. Malgré ce coup de théâtre, les débats vont, normalement, reprendre en fin de journée ce mardi, selon des sources parlementaires.

La conférence des présidents de l'Assemblée, qui réunit les responsables des groupes politiques et le ministre des Relations avec le Parlement, doit décider à la mi-journée d'inscrire à nouveau le projet de loi à l'ordre du jour en fin de journée. Si tel est le cas, les échanges reprendront vers 22h30/23h. D'autres sources avancent un reprise des débats vers 18h, à l'image du chef de file des députés Les Républicains,

Quoi qu'il en soit, cela laisse augurer une longue nuit, plus de 500 amendements restant au menu. L'examen pourrait se poursuivre mercredi après-midi si nécessaire.

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué ce mardi que l'exécutif allait "tout faire pour tenir au plus près le calendrier qui était prévu", soit une entrée en vigueur du pass vaccinal au 15 janvier.

Royaume-Uni : "faites votre booster"

Le vaccin est également au cœur de la politique sanitaire au Royaume-Uni. Le Premier ministre, en visite lundi dans un centre de vaccination, a appelé les Britanniques à faire leur dose de rappel pour éviter un engorgement des hôpitaux, face à la vague Omicron.

"Les nouvelles règles que nous appelons Plan B sont importantes, mais il faut aussi prendre ce booster. Et je pense que c'est la différence entre le Royaume-Uni et une grande partie du reste de l'Europe, voire du monde. Nous avons un très, très haut niveau de vaccination maintenant et nous devons continuer très vite" a déclaré Boris Johnson lundi.

En savoir plus sur l'immunité

Au Danemark, des recherches plus poussées sont menées pour en apprendre davantage sur l'immunité acquise grâce aux vaccins. Des échantillons de sang sont prélevés auprès de personnes avant et après leur injection, pour connaître également le niveau de protection en fonction des variants.

Enfin, en Allemagne, chaque lundi, des marches silencieuses sont organisées pour protester contre la gestion de la crise sanitaire, dans ce quartier de l'est de Berlin.