This content is not available in your region

Le président du Parlement européen David Sassoli est mort

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Le président du Parlement européen David Sassoli lors de la cérémonie de remise du Prix Sakharov à Strasbourg, mercredi 15 décembre 2021.
Le président du Parlement européen David Sassoli lors de la cérémonie de remise du Prix Sakharov à Strasbourg, mercredi 15 décembre 2021.   -   Tous droits réservés  Photo : Julien Warnand (AP)

Le président du Parlement européen, le social-démocrate Italien David Sassoli, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Italie, à l'âge de 65 ans, a indiqué son porte-parole.

"David Sassoli est décédé le 11 janvier à 1h15 du matin au CRO (centre de référence d'oncologie) d'Aviano, Italie, où il était hospitalisé" depuis fin décembre, a annoncé sur Twitter Roberto Cuillo, le porte-parole de David Sassoli.

"La date et le lieu des funérailles seront communiqués dans les prochaines heures", a-t-il ajouté.

Lundi dans l'après-midi, son porte-parole avait annoncé l'hospitalisation de David Sassoli "en raison d'une complication grave due à un dysfonctionnement du système immunitaire" et l'annulation de ses activités officielles.

Ayant souffert par le passé d'une leucémie, David Sassoli avait déjà été hospitalisé cet automne pour une pneumonie qui l'avait tenu éloigné du Parlement pendant plusieurs semaines.

Le mandat de cet ancien journaliste présentateur de journaux télévisés en Italie, à la tête de l'assemblée depuis 2019, expirait ce mois-ci, à la moitié de la législature quinquennale.

C'est l'actuelle première vice-présidente du Parlement, la Maltaise Roberta Metsola, issue des rangs du PPE (droite européenne), qui devrait être élue le 18 janvier prochain. "J'ai le coeur brisé. L'Europe a perdu un leader, j'ai perdu un ami, la démocratie a perdu un champion", a t-elle déclaré.

Démocrate et solidaire

Par solidarité en pleine pandémie, David Sassoli avait marqué les esprits en mettant à disposition les locaux désertés du Parlement, tant à Strasbourg qu'à Bruxelles pour la préparation de repas pour les personnes dans le besoin, l'installation d'un centre de dépistage ou pour servir de refuge à des femmes isolées.