This content is not available in your region

Le pass vaccinal à Barcelone : le calvaire des personnes inéligibles au vaccin

Access to the comments Discussion
Par Hüseyin Koyuncu  & Jaime Velazquez
euronews_icons_loading
Barcelone en Espagne, le 9 juillet 2021
Barcelone en Espagne, le 9 juillet 2021   -   Tous droits réservés  Rafael Yaghobzadeh - AP

Avec plus de 90% de sa population de plus de 12 ans entièrement vaccinée, l'Espagne est l'un des champions de la vaccination dans le monde. En Catalogne, pour aller au restaurant, au cinéma ou au musée vous devez toujours avoir votre "passeport vaccinal" qui justifie au moins deux doses de vaccins contre le Covid-19.

Laura Joanpera vit à Barcelone, elle s'est fait vacciner comme tout le monde pour se protéger contre le coronavirus. Mais après sa première dose son corps a été paralysé pendant une semaine. Son médecin lui a donc conseillé de ne pas poursuivre. La jeune fille fait partie des rares personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales.

Mais cela pose un véritable problème pour Laura : n'ayant pas eu ces 2 doses, elle ne peut donc pas obtenir "son pass vaccinal". Malgré un certificat médical qui l'exempte, elle est souvent refusée dans les lieux publics de Barcelone, où ce certificat est obligatoire.

"Vous entrez dans un bar et la première chose qu'on vous dit c’est : « montrez-nous votre pass! » . Vous vous sentez comme un délinquant. Vous ne pouvez même plus planifier un déplacement. Je ne suis pas contre le vaccin, c’est seulement que le vaccin me met en danger.", explique Laura qui doit se contenter de s’asseoir en terrasse.

euronews
Laura Joanpera ne peut pas se faire vacciner et ne peut pas avoir de pass vaccinaleuronews

"Le pass qui ne prend pas en compte ces personnes, est illégal"

En Catalogne, des dizaines de personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales voient leur vie sociale limitée. Ils insistent sur le fait qu'ils ne sont pas des antivax et qu'ils veulent juste obtenir un pass qui leur permettra de continuer de vivre comme les autres.

L’avocat David Figueras est l’un d’entre eux. Il a entamé un recours juridique contre le gouvernement catalan pour que les personnes qui sont dans la même situation que lui puissent continuer de vivre normalement.

"Toutes ces personnes sont victimes de discrimination en raison de leur état de santé. Tant que le pass vaccinal ne reconnaîtra pas l'existence de ces personnes, et qu’on ne leur donnera pas le droit d’avoir une vie normale, cet arrêté sera illégal. Mettre en place une exemption n’est pas aussi compliqué, par exemple au Danemark ça existe déjà. En réalité c’est aussi simple que de déclarer qu’une personne soit inéligible au vaccin pour des raisons médicales", explique David Figueras.

euronews
L'avocat David Figueras veut une exemption pour les personnes inéligibles aux vaccins pour des raisons médicaleseuronews

Impasse administrative

Les experts de santé insistent sur le fait que les vaccins sont sûrs et que la plupart des effets indésirables ne sont pas graves. Mais ils reconnaissent aussi qu’une minorité de personnes peut effectivement avoir des effets secondaires graves.

"Si l'on demande à l'ensemble de la population le pass vaccinal, il devrait être possible de créer une exception pour les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales", dit l'épidémiologiste Silvia de Sanjosé.

Le gouvernement catalan reconnait le problème, mais affirme qu'il ne pas délivrer un pass vaccinal pour ces personnes pour le moment.

De leur côté, les victimes de cette impasse administrative appellent la Commission européenne à établir un ensemble de règles communes et une procédure claire pour tous les États membres; afin de garantir le même droit à tous les Européens, quelle que soit leur condition médicale.