This content is not available in your region

En Espagne, l'impact environnemental de l'élevage intensif inquiète

Access to the comments Discussion
Par Carlos Marlasca
euronews_icons_loading
En Espagne, l'impact environnemental de l'élevage intensif inquiète
Tous droits réservés  EURONEWS

La prolifération de grandes exploitations agricoles en Espagne est vue d'un mauvais œil par de nombreux habitants des campagnes.

L'élevage intensif, gourmand en eau et polluant

Ils s'inquiètent des conséquences environnementales de l'élevage intensif, très gourmand en eau et polluant : "Nous sommes obligés d'aller chercher l'eau que nous buvons ailleurs ce qui nous complique la vie. Quant à l'air que nous respirons, il n'est pas aussi sain qu'il devrait l'être", souligne Lauro, un habitant de Ségovie, en Castille-et-Léon.

Dans la région, près de 400 municipalités ont été déclarées zones vulnérables à la pollution de l'eau en raison de l'agriculture et de l'élevage. Pourtant, l'élevage intensif s'étend. Rien que dans la ville de Ségovie, 38 projets agricoles à grande échelle sont en attente d'approbation.

Des habitants se sont regroupés en association pour préserver leur environnement : "On souhaite informer et sensibiliser la population à cette problématique et on demande au gouvernement de Castille-et-Léon un moratoire sur ces projets agricoles", souligne Daniel Postigo, de l'association "Campina Viva".

Le secteur porcin dans le collimateur des écologistes

Dans le collimateur des associations, le puissant secteur porcin. Celui-ci se défend en rappelant qu'il génère quelque 400 000 emplois et qu'il respecte des règles de plus en plus strictes pour ses nouvelles installations : "Les exploitants doivent mettre en œuvre des techniques d'élevage approuvées par l'Union européenne. Ces techniques doivent permettre de réduire de 60 % les émissions polluantes liées aux abris des animaux et de 80% les émissions liées au stockage du lisier", souligne Miguel Angel Higuera, directeur de l'association nationale des producteurs de porc en Espagne.

L'autre reproche qui est fait à ces grandes fermes est qu'elles sont situées à proximité de zones baptisées "L’Espagne vide". Un rapport de de la confédération "Écologistes en action" souligne que la prolifération de ces exploitations d'élevage intensif menace la repopulation de ces zones.

La consommation de viande au cœur du problème

Pour les militants écologistes, le niveau actuel de la consommation de viande constitue un frein à la réduction du nombre de grandes fermes d'élevage :

"La consommation de viande a un effet néfaste sur l'environnement, la santé publique et aussi sur le niveau socio-économique. Elle est négative à bien des égards. Il est évident que nous devons réduire de manière drastique notre consommation de viande", explique Daniel Gonzales du groupe Écologistes en action.

L'Espagne compte quelque 86 000 exploitations porcines intensives ce qui en fait le leader du secteur au sein de de l'Union européenne. 80% de ces fermes sont intensives.