This content is not available in your region

Pékin 2022 : les Jeux olympiques débutent sous étroite surveillance

Access to the comments Discussion
Par Loreline Merelle  & Euronews
euronews_icons_loading
Le président chinois Xi Jinping saluant le public à côté de son épouse Peng Liyuan, à la cérémonie d'ouverture
Le président chinois Xi Jinping saluant le public à côté de son épouse Peng Liyuan, à la cérémonie d'ouverture   -   Tous droits réservés  Matt Slocum/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

**La flamme olympique des Jeux de Pékin pourrait-elle s'éteindre face aux restrictions sanitaires imposées par le régime chinois ? **

Les journalistes venus du monde entier pour couvrir ces JO s'interrogent.

"Une prison"

Étroitement surveillés par les autorités, ils ne sont pas autorisés à bouger librement dans la ville et doivent passer le plus clair de leur temps à l'hôtel ou au centre de presse.

"Nous avons l'impression d'être en prison."
Viki Ivanovic.
Journaliste croate

" Nous ne pouvons pas sortir de l’hôtel, la police est dehors, il y a une grande barrière. Je ne ressens pas l'esprit olympique. (...) C'est vraiment, vraiment bizarre." rajoute le journaliste croate, Viki Ivanovic.

La stratégie "zéro Covid"

"Ces Jeux Olympiques sont très différents des autres. Ce sont mes 14e JO et ce sont les plus stricts en termes de règles." renchérit une journaliste australienne. "Je comprends pourquoi, parce qu'il est évident que ce ne serait pas une très bonne histoire ou un gros titre dans le monde entier si le COVID-19 infectait tout le monde ici aux Jeux."

En dehors de la bulle, aucun contact n'est autorisé avec la population générale. 

Pékin observe une stratégie du "zéro Covid". Dans les deux prochaines semaines, près de 12 000 personnes doivent travailler ou participer à ces Jeux. Et déjà plus de 300 ont été testées positives.