This content is not available in your region

Judo : les Françaises Audrey Tcheuméo et Margaux Pinot remportent l'or au Paris Grand Slam

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Audrey Tcheuméo a remporté pour la cinquième fois le Grand Slam de judo de Paris
Audrey Tcheuméo a remporté pour la cinquième fois le Grand Slam de judo de Paris   -   Tous droits réservés  AFP

La dernière journée du **Paris Grand Slam 2022 **a commencé avec une remise de prix. 

Le Président de la Fédération internationale de judo Marius Vizer a décerné le Prix Judo pour la Paix 2022 au Président de la Fédération saoudienne de judo, Abdulaziz Albassam. Il lui offert une statuette de l’inventeur du judo Jigoro Kano.

Les spectateurs de l'AccorHotels Arena ont assisté à une finale passionnante dans la catégorie des moins de 81 kg. Au terme d'un incroyable combat entre deux judokas très talentueux, le Japonais Fujiwara Sotaro a remporté la victoire face au féroce Géorgien Tato Grigalashvili.

Le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme Zurab Pololikashvili a remis les médailles aux gagnants.

Les judokates françaises en "or"

Dans la catégorie de moins de 70 kg, la Française Margaux Pinot a enflammé le public de Bercy, en remportant la finale face à la Japonaise Saki Niizoe.

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a décerné la médaille d’or à la judokate française.

Audrey Tcheuméo a remporté pour la cinquième fois le Grand Slam de judo de Paris après sa victoire dans la catégorie des -78 kg . La judokate française a dominé en finale la Japonaise Mami Umeki.

C’est l’ancien premier ministre français Jean Pierre Raffarin qui a remis les médailles aux judokates,

Au total, la France s'est octroyé 11 podiums, dont 3 médailles d'or.

Le Belge Toma Nikiforov est indétrônable

Le champion d’Europe belge Toma Nikiforov a remporté l’or dans la catégorie des moins de 100 kilos. Le combat final contre l’Israélien Peter Paltchik s’est joué au golden score. Il a reçu la médaille d'or des mains de Pascal Raffy, le propriétaire et dirigeant du prestigieux horloger Bovet.

"Le judo est un sport très difficile. Nous nous entraînons beaucoup, il y a énormément de compétitions, et les judokas s’entrainent ensemble. Lorsque je me bats avec mon adversaire en dehors des compétitions, il me rend plus fort, mais je l’aide à progresser aussi. Je pense donc que c'est la grande différence entre le judo et les autres sports. Par exemple je ne pense pas que Nadal et Federer jouent ensemble en dehors des tournois du Grand Chelem. Alors que nous les judokas nous le faisons. C'est ça la différence", explique Toma Nikiforov.

Chez les moins de 90 kg, c'est le Japonais Sanshiro Murao qui remporte l'or grâce à un magnifique o-soto-gari, contre son adversaire l'Azerbaïdjanais Mammadali Mehdiyev.

L’homme d’affaires Patrick Bahadourian, invité de la FIJ, a remis les médailles aux gagnants.

Romane Dicko perd en finale

Dans la catégorie des plus de 78 kg, la judokate française Romane Dicko a perdu en finale contre la Japonaise Wakaba Tomita. C’est le secrétaire général de la Fédération internationale de Judo, Jean Luc Rougé qui a remis les médailles aux gagnantes.

Chez les **plus de 100 kg, **le judoka Mongol Tsetsentsengel Odkhuu a fait preuve d’abnégation pour remporter l’or. 

Alexander Baev, invité de la FIJ, a décerné la dernière médaille d'or qui a clôturé le Paris Slam 2022.