[Fact check] Energies renouvelables : la France, seul pays de l'UE à n'avoir pas atteint l'objectif

Le candidat écologiste du parti d'Europe Ecologie les Verts se tient sur une éolienne - le 22 octobre 2022
Le candidat écologiste du parti d'Europe Ecologie les Verts se tient sur une éolienne - le 22 octobre 2022 Tous droits réservés Jean-Francois Monier/AP
Tous droits réservés Jean-Francois Monier/AP
Par Marie Jamet
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Un internaute demande si l'affirmation de Yannick Jadot selon laquelle la France est le seul pays de l'UE à ne pas avoir atteint l'objectif 2020 de baisse des émissions de gaz à effet de serre est exacte. Le candidat parlait en fait de la part des énergies renouvelables. Nous démêlons la question.

PUBLICITÉ

La France est-elle le seul pays à ne pas avoir atteint ses objectifs 2020 de réduction des gaz à effet de serre ?
Dans le cadre de la coalition Objectif Désinfox, qui réunit 21 médias français, dont Euronews, pour vérifier les informations dans le cadre de l'élection présidentielle française, Vincent M. dans le département du Bas-Rhin nous demande de vérifier cette affirmation qu'il attribue au candidat écologiste du parti Europe Ecologie les Verts Yannick Jadot.

Sa question ne reprend pas tout à fait correctement l'information donnée par le candidat. Celui-ci a, en fait, avancé à plusieurs reprises que la France est le seul Etat membre de l'Union européenne à n'avoir pas "rempli ses obligations sur les énergies renouvelables".

L'indicateur n'est donc pas celui cité par le candidat.

Concernant les énergies renouvelables, Yannick Jadot a raison ; son information est exacte si l'on se base sur les chiffres communiqués par l'Agence européenne de l'environnement. La France rate de près de 4 points son objectif fixé à 23% de sa consommation finale brute d'énergie ; les énergies renouvelables n'atteignent que 19% de sa consommation finale brute d'énergie.

Il impute ce mauvais résultat au poids du nucléaire dans le secteur de l'énergie en France. Avec 40% de son énergie disponible provenant du nucléaire, il est vrai que la France est le pays qui compte la plus grande part de nucléaire dans son mix énergétique.

66% de son électricité provient du nucléaire ; or la France importe peu d'électricité, donc la majorité de son électricité est produite sur le territoire.

Récemment, la Commission européenne a annoncé classer le gaz et le nucléaire comme énergies durables. Ces énergies seront-elles pour autant désormais comptabilisées dans les énergies renouvelables dans les statistiques sur lesquelles sont vérifiés les objectifs en matière de lutte contre le changement climatique ?

Contacté par Euronews, Eurostat nous confirme que, malgré la décision prise concernant la taxonomie des énergies pour les financements, le gaz et l'énergie nucléaire ne seront pas comptabilisés parmi les énergies renouvelables d'un point statistique ; l'organisme continuera à se baser sur la classification (le SIEC) établie par la commission statistique des Nations unies.

La France ne pourra donc pas se prévaloir de l'énergie nucléaire pour améliorer ses résultats en termes d'énergies renouvelables mais cela risque d'aggraver ce que Yannick Jadot dénonce, à savoir le manque de financement dans ces énergies vertes au détriment du nucléaire.

Une baisse des gaz à effet de serre proche de la moyenne de l'UE

Concernant les objectifs de réduction des gaz à effet de serre, initialement cité par Vincent M., la France a bien atteint l'objectif de -20% et n'est pas la seule à l'avoir fait. Selon les dernières données disponibles de l'Agence européenne de l'environnement (2019), c'est le cas de la majorité des Etats membres à l'exception de cinq pays : Chypre, Slovénie, Autriche, Espagne et Irlande.

En baissant ses émissions de 22% par rapport à 1990, la France fait un peu moins bien que la moyenne dans l'UE (-28%).

Le nouvel objectif à atteindre d'ici 2030 – dans 8 ans donc – a été relevé l'année dernière à 55% d'émissions en moins par rapport aux valeurs de 1990. Objectif déjà atteint en 2019 par la Roumanie, la Lituanie, l'Estonie et la Suède mais dont la France est encore loin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au Royaume-Uni, Liz Truss relance la très controversée fracturation hydraulique

"Pas assez présent" sur la réforme des retraites, Emmanuel Macron répond à des lecteurs du Parisien

Élections espagnoles : exemples de désinformation sur les réseaux sociaux