EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Élections espagnoles : exemples de désinformation sur les réseaux sociaux

Les Espagnols sont appelés à voter à l'occasion des élections législatives anticipées.
Les Espagnols sont appelés à voter à l'occasion des élections législatives anticipées. Tous droits réservés Emilio Morenatti/AP2023
Tous droits réservés Emilio Morenatti/AP2023
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De fausses informations sur le vote par correspondance se sont répandues sur les réseaux sociaux avant les élection législatives anticipées.

PUBLICITÉ

Quelques jours avant les élections générales de dimanche en Espagne, des affirmations trompeuses se sont répandues sur les réseaux sociaux. Décryptage de l'équipe de The Cube.

Vote par correspondance

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a convoqué des élections anticipées après la défaite de sa coalition de gauche aux élections régionales et locales de mai dernier.

Plus de 37 millions d'Espagnols ont le droit de voter, dont 2,3 millions à l'étranger, et au moins 2,5 millions qui se sont inscrits pour voter par correspondance.

Alors que de nombreuses personnes profitent actuellement de leurs vacances d'été, des utilisateurs de réseaux sociaux ont prétendu à tort qu'il était impossible de voter si l'on était à l'étranger.

Un utilisateur de Facebook a déclaré : "La seule option est d'être présent le 23 juillet pour voter en personne ou de s'abstenir".

Cependant, le gouvernement et la Poste espagnole ont rappelé l'envoi par le Bureau de recensement électoral des documents pour le vote par correspondance à l'adresse où l'intéressé se trouve à partir du 3 juillet."

Une fois les bulletins de vote reçus, les électeurs avaient jusqu'au 19 juillet pour les renvoyer par courrier.

Certains partis ont-ils été exclus du vote par correspondance ?

Dans une vidéo TikTok virale, un homme affirme vouloir voter par correspondance pour le parti d'extrême droite Vox à Santa Cruz de Tenerife, mais le parti politique n'apparaît pas sur le bulletin de vote.

Cela a rendu furieux de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux qui ont qualifié l'élection d'escroquerie.

L'explication est pourtant simple. Après de nombreuses démissions, Vox n'a pas présenté une liste complète de candidats, ce qui l'a empêché de se présenter au Congrès cette année - d'où l'impossibilité de voter pour le parti à Santa Cruz de Tenerife.

Comment éviter la désinformation en cette période électorale ?

Voici quelques conseils de Marc Esteve Del Valle, professeur à l'université de Groningue, spécialisé dans les réseaux sociaux et la désinformation.

"Le principal conseil est de vérifier les informations, chaque fois que vous le pouvez. Ne partez pas du principe que parce que ces informations proviennent de quelqu'un de proche - et cela arrive souvent sur les réseaux sociaux - qu'il s'agit d'informations fiables. Utilisez différentes techniques et, surtout, faites preuve de bon sens. Il semble que dans ce monde pressé, nous ne prenons plus le temps de prendre du recul et de réfléchir à ce que nous partageons sur notre réseau social. Et en fin de compte, cela va potentiellement influencer le résultat des élections."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Législatives en Espagne : Alberto Núñez Feijoo est déterminé à obtenir la majorité absolue

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain

Le Parti socialiste célèbre sa victoire aux élections catalanes