This content is not available in your region

Incendie d'un ferry italien au large de la Grèce, plusieurs passagers portés disparus

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec EFE, AP
euronews_icons_loading
Ferry en feu près de l'île grecque de Corfou, le 18/02/2022
Ferry en feu près de l'île grecque de Corfou, le 18/02/2022   -   Tous droits réservés  Lazos Madikos/debater.gr

Incendie à bord d'un ferry italien ce vendredi en Méditerranée. Au moins 11 personnes sont portées disparues, selon les garde-côtes grecs.

Au moins 11 personnes sont portées disparues après l'incendie d'un ferry ce vendredi en Méditerranée.

Le bateau a pris feu au petit matin en mer Ionienne, avec près de 300 passagers à bord.

Il avait appareillé un peu avant 02H00 locales (23H00 GMT) du port grec d'Igoumenitsa et faisait route pour le port grec italien de Brindisi, selon les autorités grecques.

Le feu s'est déclaré près deux heures après son départ, selon la chaîne grecque ERT. Le ferry se trouvait au large de l'îlot de l'Ereikousa, près de Corfou, entre la Grèce et l'Albanie, a indiqué à l'AFP une responsable des garde-côtes grecs.

Appelé "Euroferry Olympia", ce ferry appartient à la compagnie italienne Grimaldi.

Sur un total de 290 personnes, dont 51 membres d'équipage italiens et grecs, 243 ont été secourus par un patrouilleur militaire italien, épaulé par les garde-côtes grecs, selon un communiqué de la Garde des finances italienne.

Transférés sur des canots pneumatiques, ils ont été acheminés sains et saufs jusqu'au port de Corfou. 

Les opérations de secours visent à retrouver d'éventuels autres disparus.

Origine du sinistre

L'incendie pourrait être parti d'un camion garé dans les cales réservées aux véhicules, a indiqué le commandant du ferry à l'équipage des sauveteurs italiens, selon l'agence Ansa.

Le feu se serait déclaré au garage N°3, a précisé le groupe Grimaldi, selon lequel 153 véhicules commerciaux et 32 voitures y ont embarqué.

"Il n'y a pas eu de déversement de combustible en mer et la stabilité du navire ne semblerait pas compromise", a ajouté Grimaldi, dans un communiqué. 

"Panique" à bord

"On était en train de dormir quand on nous a alertés qu'il y avait le feu", a déclaré un passager. "Les flammes étaient gigantesques, c'était la panique à bord", ont témoigné plusieurs passagers auprès des militaires italiens.

"On s'est habillés en une seconde et nous sommes montés sur le pont où on nous a donné des gilets de sauvetage", a indiqué un chauffeur de camion joint au téléphone par ERT.

C'était la panique, plein de fumée s'échappait du garage.
L'atmosphère était suffocante.
passager à bord du "Euroferry Olympia"

"Le commandant du navire, quand il a découvert l'incendie, a fait le tour des cabines et rassemblé les passagers sur un seul pont, ensuite il a ordonné l'abandon du navire. L'évacuation n'a pas été une promenade de santé", a déclaré à Ansa le commandant du patrouilleur, Felice Lodovico Simone Cicchetti.

Des patrouilleurs, des remorqueurs des garde-côtes et des pompiers ont été aussitôt dépêchés de Corfou, selon un communiqué de ce service.

Une frégate et deux hélicoptères de la marine grecque participaient également à l'opération, ainsi que des bateaux de pêcheurs qui naviguaient sur zone.