Sommet des 27 jeudi soir sur l'Ukraine, et sanctions contre la Russie

Sommet des 27 jeudi soir sur l'Ukraine, et sanctions contre la Russie
Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Charles Michel a salué l'unité de l'Europe et l'adoption rapide du paquet de sanctions. Les 27 ont ciblé des hauts responsables russes du cercle intime du président Vladimir Poutine.

PUBLICITÉ

C'est à 20h ce jeudi, que les 27 se réuniront en urgence : le sujet bien sûr, la crise ukrainienne. Il y sera question des actions de la Russie, qualifiées d'agressives par Charles Michel, le président du Conseil européen, mais aussi de violation du droit international, et de sécurité européenne. Charles Michel dans un tweet a salué l'unité de l'Europe et l'adoption rapide du paquet de sanctions.

"L'Europe est unie dans sa réponse percutante aux actions illégales et aux menaces de la Russie à l'égard de l'#Ukraine et de son peuple. Nous nous félicitons de l'adoption rapide du paquet de sanctions par le Conseil. Nous défendons un ordre international fondé sur des règles."

Les Européens ont ciblé de haut responsables russes du cercle intime du président Vladimir Poutine.

Dans la liste on retrouve le ministre russe de la défense, Sergei K. Shoigu, et Maria Zakharova, porte-parole et directrice du département de l'information et de la presse du ministère des Affaires étrangères, ainsi que la dirigeante du réseau de télévision Russia Today .

Les personnes concernées ne pourront pas se rendre dans l'Union européenne et leurs avoirs seront gelés, même si cela est difficile compte tenu des systèmes déployés pour y échapper.

Les sanctions prévoient également l'interdiction d'importer des dizaines de biens et de services.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie souhaite lutter contre le terrorisme et le trafic de drogues en Asie avec les talibans

Réfugiés ukrainiens : le statut de protection temporaire prorogé d'un an

Jens Stoltenberg : "Kyiv est plus proche de l'Otan que jamais"