This content is not available in your region

Ukraine : la tour de la télévision à Kiev touchée par une frappe russe

Access to the comments Discussion
Par euronews
La tour de télévision à Kiev après avoir été touchée par une frappe russe, le 1er mars 2022
La tour de télévision à Kiev après avoir été touchée par une frappe russe, le 1er mars 2022   -   Tous droits réservés  AFP via le ministère ukrainien de l'Intérieur

Comme les jours précédents, suivez sur cette page, actualisée en temps réel toute la journée, le déroulé des évènements autour de la guerre en Ukraine, entrée ce 1er mars dans son sixième jour. Témoignages de nos journalistes sur place, photos, dépêches urgentes, de quoi tout savoir sur ce conflit majeur.

01.03.2022
21:08
Nous allons clore notre couverture en direct de cette sixième journée après le déclenchement de l'invasion russe en Ukraine. Nous vous donnons rendez-vous demain matin. 
07.03.2022
08:02
Les points clés de ce lundi :
  • Le président Zelenskyy a averti que la Russie avait l'intention d'attaquer les entreprises de défense ukrainiennes lundi, affirmant que des centaines de milliers de civils vivent à proximité. Auparavant, il avait lancé un nouvel appel en faveur d'une zone d'exclusion aérienne imposée par l'Occident.
  • Une nouvelle tentative d'évacuation des civils dans la ville assiégée de Mariupol a échoué dimanche, l'Ukraine accusant la Russie de bombarder une nouvelle fois la zone.
  • Des civils ont été tués dans des bombardements à l'extérieur de Kiev, selon des responsables.
  • Selon l'OVD-Info, au moins 4 640 personnes ont été arrêtées lors de manifestations contre la guerre en Russie dimanche dans 65 villes.
  • L'AIEA a indiqué que l'Ukraine avait des difficultés à communiquer avec le personnel de Zaporijia, qui a déclaré avoir reçu l'ordre de passer d'abord par les autorités russes. 
  • Le prochain cycle de négociations entre la Russie et l'Ukraine aura lieu lundi. 
  • Le Bureau des droits de l'homme des Nations unies a déclaré que 364 civils ukrainiens ont été tués depuis le début de l'invasion.
  • Plus de 1,5 million de personnes ont fui l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe il y a dix jours. 
  • De nouvelles entreprises technologiques, dont TikTok et Netflix, ont suspendu leurs services en Russie.
7:26
L'armée russe annonce des "corridors humanitaires et des cessez-le-feu locaux".
L'armée russe va suspendre ses tirs et ouvrir des couloirs humanitaires dans plusieurs villes ukrainiennes lundi, a déclaré le ministère de la Défense.
Selon un communiqué, les forces russes permettront l'ouverture de couloirs à 10 heures, heure de Moscou (0700 GMT, 0800 CET), à partir de la capitale Kiev ainsi que des villes de Kharkiv, Mariupol et Sumy. Ces couloirs sont mis en place à la demande personnelle du président français Emmanuel Macron, a indiqué le ministère.
Ces villes sont en proie à d'intenses bombardements russes sur les zones civiles.
Le ministère a ajouté que les personnes qui quitteront Kiev seront ensuite transportées par voie aérienne vers la Russie et que des drones seront utilisés pour surveiller l'évacuation.
"Les tentatives de la partie ukrainienne de tromper la Russie et l'ensemble du monde civilisé [...] sont inutiles cette fois-ci", a déclaré le ministère.
 La décision russe intervient après que les combats ont interrompu les efforts d'évacuation du week-end et que les victimes civiles de l'invasion russe se sont multipliées. (avec Reuters et AFP)
07:13
Les forces russes ont lancé des centaines de missiles et d'attaques d'artillerie à travers le pays, y compris de puissantes bombes larguées sur des zones résidentielles de Chernihiv, une ville située au nord de la capitale Kyiv, ont déclaré des responsables ukrainiens. Mais une colonne blindée russe de plusieurs kilomètres de long menaçant la capitale est restée bloquée à l'extérieur de Kiev.
Dimanche soir, des tirs d'artillerie lourde ont également touché Mykolaiv, dans le sud, et Kharkiv, la deuxième plus grande ville du pays.  L'artillerie lourde a touché des zones résidentielles de Kharkiv et les tirs ont endommagé une tour de télévision, selon les responsables locaux.
Les tentatives d'évacuation des habitants des banlieues de Kyiv, Bucha, Hostomel et Irpin dimanche ont été pour la plupart infructueuses.
Le conseiller du ministère ukrainien de l'Intérieur, Anton Gerashchenko, a imputé aux tirs d'artillerie russes l'interruption de la deuxième tentative en autant de jours d'évacuer les quelque 200 000 civils de Mariupol, où la nourriture, l'eau et les médicaments sont rares.
Un haut responsable américain de la défense a déclaré dimanche que les États-Unis pensaient qu'environ 95 % des forces russes qui avaient été déployées autour de l'Ukraine se trouvaient désormais à l'intérieur du pays. Les défenses aériennes et antimissiles ukrainiennes restent efficaces et bien exploitées, et l'armée ukrainienne continue de faire voler des avions et d'utiliser des moyens de défense aérienne, a déclaré le responsable.
Les forces ukrainiennes défendent également Odessa, la plus grande ville portuaire d'Ukraine, contre les navires russes, a déclaré le conseiller présidentiel ukrainien Oleksiy Arestovich.
Le ministère russe de la Défense a annoncé dimanche son intention de frapper le complexe militaro-industriel de l'Ukraine.
06:53
Des milliers de personnes assiégées à Mariupol après l'échec des tentatives d'évacuation
Selon l'agence Reuters, environ 200 000 personnes restent bloquées lundi dans la ville assiégée de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine, après que les combats ont mis fin aux tentatives d'évacuation pendant le week-end. Rien n'indique que les sanctions internationales massives dissuadent Moscou d'envahir l'Ukraine.
Selon les autorités ukrainiennes, la plupart des gens dorment sous terre pour échapper à plus de six jours de bombardements des forces russes qui ont coupé la nourriture, l'eau, l'électricité et le chauffage.
03.03.2022
06:38
test
01.03.2022
20:37

Le Royaume-Uni a annoncé ce mardi soir avoir sanctionné quatre hauts responsables militaires et deux entreprises du Belarus en raison du soutien de ce pays à l'invasion russe de l'Ukraine.

"Le régime du (président bélarusse Alexandre) Loukachenko aide et encourage activement l'invasion illégale de l'Ukraine et devra subir les conséquences économiques de son soutien à Poutine", a affirmé la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss dans un communiqué. 

Les sanctions, à effet immédiat, visent notamment le chef d'état-major des armées et ministre adjoint à la Défense Viktor Gulevich ainsi que trois autres hauts responsables militaires.

Les quatre hommes n'ont plus le droit de se rendre au Royaume-Uni et leurs avoirs dans le pays sont gelés, est-il précisé dans le communiqué publié sur le site du gouvernement britannique.

01.03.2022
20:34
En France, le président Emmanuel Macron a convoqué ce mercredi à 9h un nouveau Conseil de défense consacré à l'Ukraine, le troisième depuis le début jeudi de l'invasion russe, a annoncé l'Elysée ce mardi soir.
01.03.2022
20:32
C'est maintenant au tour de l'Union cycliste internationale de bannir les équipes russes et bélarusses de ses compétitions. 

"Les équipes nationales et/ou sélections nationales russes et bélarusses ne sont pas autorisées à participer, avec effet immédiat, à toutes épreuves du Calendrier International UCI" et le statut d'équipe UCI, indispensable pour participer aux épreuves, a été retiré à six équipes professionnelles dont Gazprom/RusVelo, selon le communiqué de l'organisation. Les coureurs russes ou bélarusses qui sont employés par des équipes d'autres pays pourront en revanche continuer de concourir. 

01.03.2022
19:46
Après l'athlétisme, c'est au tour de la fédération internationale de tennis (ITF) d'exclure ce mardi la Russie et le Bélarusse de ses compétitions. De plus, ITF a décidé de suspendre "immédiatement" de ses instances la fédération russe de tennis (RTF) et de la fédération biélorusse (BTF). 
L'équipe de Russie ne défendra donc pas son titre en Coupe Davis acquis l'année dernière à Madrid. 
Dans une autre déclaration commune, tous les acteurs du tennis (ITF, WTA et ATP, etc.) indiquent que les joueurs et les joueuses russes et bélarusses pourront continuer à participer en leur nom aux tournois internationaux (en individuel et en double), sans pouvoir participer au nom et sous les drapeaux de la Russie et du Bélarusse, et cela "jusqu'à nouvel ordre".  
01.03.2022
19:13

Les Etats-Unis ont demandé à l'ONU le départ d'un "agent de renseignement russe travaillant aux Nations unies", a annoncé mardi à l'AFP la mission diplomatique américaine auprès de l'Organisation.

"Le 28 février, les Etats-Unis ont lancé une procédure pour exiger le départ d'un agent de renseignement russe travaillant aux Nations unies qui a abusé de ses privilèges de résidence aux Etats-Unis", a déclaré une porte-parole de la mission américaine, une demande qui intervient en pleine guerre russe en Ukraine.

01.03.2022
19:11

Les autorités russes ont réclamé ce mardi le blocage d'une chaîne de télévision et d'une radio indépendantes, au moment où elles s'efforcent de renforcer le contrôle de l'information en pleine invasion de l'Ukraine, selon la chaîne TV concernée.

"Le bureau du procureur général a demandé de bloquer l'accès à (la chaîne de télévision en ligne) Dojd et à (la station de radio) Echo de Moscou", a annoncé Dodj sur son compte Twitter.
Dozhd indique que ce blocage est motivé, selon le bureau du procureur général, par le fait d'avoir diffusé des informations "appelant à des activités extrémistes, à la violence" et "des informations sciemment fausses sur les actions des militaires russes".
Dodj dans un autre tweet a indiqué que son site, ainsi que celui d'Echo de Moscou étaient déjà bloqué selon le site spécialisé Global Check qui permet de consulter la disponibilité des sites web en Russie et en Biélorussie. 
Global Check a confirmé cette information sur son compte Twitter. 
01.03.2022
18:51

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé ce mardi à "arrêter l'agresseur" russe "au plus vite", lors d'un entretien téléphonique avec son homologue américain Joe Biden.

"Je viens de m'entretenir avec le président américain (...) Nous devons arrêter l'agresseur au plus vite", a tweeté le président ukrainien après cet entretien, au sixième jour de l'invasion de l'Ukraine par Moscou.

Lors de leur entretien, les deux présidents ont notamment parlé des sanctions occidentales contre la Russie et de l'aide fournie par les Etats-Unis et d'autres pays à l'Ukraine en matière de défense, a ajouté Volodymyr Zelensky.

Les sirènes d'alarme anti-aériennes ont à nouveau retenti à Kiev cette nuit, où des frappes russes ont été signalées à la périphérie de la ville. Le bruit sourd des tirs d'obus s'est rapproché de la capitale ukrainienne ces derniers jours et des combats ont désormais lieu dans la ville.

A Kharkiv, la deuxième plus grande ville du pays, les familles sont restées à l'abri tandis que d'intenses bombardements avaient lieu. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des immeubles d'habitation visées. Les autorités ukrainiennes font pour l'instant part de plus d'une dizaine de morts mais affirment que le nombre de victimes pourrait croître.

Moscou affirme qu'elle ne vise pas les civils, mais le procureur de la Cour pénale internationale veut ouvrir une enquête sur d'éventuels crimes de guerre.

Des images satellites montrent l'avancée d'un vaste convoi russe s'étirant sur plus d'une soixantaine de kilomètre au nord-ouest de Kiev.

Depuis le début de l'offensive, l'armée russe se heurte à une résistance ukrainienne tenace.

De plus en plus de pays condamnent l'intervention militaire de Vladimir Poutine et sanctionnent durement son pays. De plus en plus isolé, le président russe décrit l'Occident comme « l’empire du mensonge » .

L'Union européenne a étendu sa liste de personnes visée par les sanctions. Elle concerne à présents quasiment 680 personnalités et 53 entreprises. Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, figure sur cette liste ainsi que des journalistes accusés de diffuser de la propagande anti-ukrainienne.

Shell, la plus grande compagnie pétrolière d'Europe, est le dernier géant des hydrocarbures à avoir rompu ses liens avec la société russe Gazprom. Elle va se retirer de quatre coentreprises pétrolières et gazières évaluées à environ 3 milliards de dollars.

La Turquie - un allié de la Russie - a décidé de fermer les détroits des Dardanelles et du Bosphore aux navires militaires, affirmant qu'elle ne pouvait pas abandonner ses liens avec la Russie ou l'Ukraine et qu'elle souhaitait empêcher une escalade de la guerre.