EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : la tour de la télévision à Kiev touchée par une frappe russe

La tour de télévision à Kiev après avoir été touchée par une frappe russe, le 1er mars 2022
La tour de télévision à Kiev après avoir été touchée par une frappe russe, le 1er mars 2022 Tous droits réservés AFP via le ministère ukrainien de l'Intérieur
Tous droits réservés AFP via le ministère ukrainien de l'Intérieur
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Suivez en direct les derniers développements de la guerre en Ukraine

Comme les jours précédents, suivez sur cette page, actualisée en temps réel toute la journée, le déroulé des évènements autour de la guerre en Ukraine, entrée ce 1er mars dans son sixième jour. Témoignages de nos journalistes sur place, photos, dépêches urgentes, de quoi tout savoir sur ce conflit majeur.

PUBLICITÉ

Les sirènes d'alarme anti-aériennes ont à nouveau retenti à Kiev cette nuit, où des frappes russes ont été signalées à la périphérie de la ville. Le bruit sourd des tirs d'obus s'est rapproché de la capitale ukrainienne ces derniers jours et des combats ont désormais lieu dans la ville.

A Kharkiv, la deuxième plus grande ville du pays, les familles sont restées à l'abri tandis que d'intenses bombardements avaient lieu. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des immeubles d'habitation visées. Les autorités ukrainiennes font pour l'instant part de plus d'une dizaine de morts mais affirment que le nombre de victimes pourrait croître.

Moscou affirme qu'elle ne vise pas les civils, mais le procureur de la Cour pénale internationale veut ouvrir une enquête sur d'éventuels crimes de guerre.

Des images satellites montrent l'avancée d'un vaste convoi russe s'étirant sur plus d'une soixantaine de kilomètre au nord-ouest de Kiev.

Depuis le début de l'offensive, l'armée russe se heurte à une résistance ukrainienne tenace.

De plus en plus de pays condamnent l'intervention militaire de Vladimir Poutine et sanctionnent durement son pays. De plus en plus isolé, le président russe décrit l'Occident comme « l’empire du mensonge » .

L'Union européenne a étendu sa liste de personnes visée par les sanctions. Elle concerne à présents quasiment 680 personnalités et 53 entreprises. Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, figure sur cette liste ainsi que des journalistes accusés de diffuser de la propagande anti-ukrainienne.

Shell, la plus grande compagnie pétrolière d'Europe, est le dernier géant des hydrocarbures à avoir rompu ses liens avec la société russe Gazprom. Elle va se retirer de quatre coentreprises pétrolières et gazières évaluées à environ 3 milliards de dollars.

La Turquie - un allié de la Russie - a décidé de fermer les détroits des Dardanelles et du Bosphore aux navires militaires, affirmant qu'elle ne pouvait pas abandonner ses liens avec la Russie ou l'Ukraine et qu'elle souhaitait empêcher une escalade de la guerre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : l’OTAN pointe les restrictions sur l’usage d’armes occidentales

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens