L'Ukraine cogne à la porte de l'UE, des pays européens soutiennent l'adhésion dans une lettre

L'Ukraine cogne à la porte de l'UE, des pays européens soutiennent l'adhésion dans une lettre
Tous droits réservés -/MTI/MTVA
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé un document demandant à l'Union européenne de permettre à l'Ukraine d'adhérer immédiatement au bloc des 27, dans le cadre d'une procédure spéciale. Cette demande intervient alors que le pays est assiégé depuis six jours par les forces russes.

PUBLICITÉ

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé un document demandant à l'Union européenne de permettre à l'Ukraine d'adhérer immédiatement au bloc des 27, dans le cadre d'une procédure spéciale. Cette demande intervient alors que le pays est assiégé depuis six jours par les forces russes.

"Notre objectif, a dit le président, est d'être ensemble avec tous les Européens et, surtout, d'être sur un pied d'égalité. Je suis sûr que c'est juste. Je suis sûr que c'est possible."

Mais de telles décisions doivent être approuvées par les membres de l'Union européenne, pas toujours d'accord ces dernières années sur l'élargissement. Et bien sûr, d'autres pays candidats à l'adhésion, notamment les pays des Balkans, tentent depuis des années de satisfaire à des conditions complexes.

Malgré tout, en ces temps de tension, le soutien à l'adhésion de l'Ukraine est largement répandu : la Bulgarie, la République tchèque, les trois pays baltes, la Pologne, la Slovaquie et la Slovénie ont écrit cette lettre ouverte pour soutenir l'idée, affirmant que l'Ukraine mérite qu'on lui donne une chance.

"Nous, les présidents des États membres de l'UE : la République de Bulgarie, la République tchèque, la République d'Estonie, la République de Lettonie, la République de Lituanie, la République de Pologne, la République slovaque et la République de Slovénie, sommes fermement convaincus que l'Ukraine mérite de recevoir une perspective d'adhésion immédiate à l'UE."

José Manuel Barroso, l'ancien président de la commission européenne, a souligné : "La présidente Von Der Leyen a déclaré qu'elle a le sentiment que l'Ukraine est l'un des nôtres et, il ne fait aucun doute que l'UE souhaiterait l'intégrer autant que possible et le plus rapidement possible. La question est de savoir comment y parvenir. Il existe de nombreux domaines de coopération entre l'UE et l'Ukraine, mais bien sûr, je pense qu'il serait justifié que l'UE soutienne pleinement cette aspiration de l'Ukraine à l'adhésion lorsqu'elle sera prête."

La priorité est désormais d'apporter un soutien pratique à l'Ukraine plutôt que de discuter de questions à long terme.

Mais certains experts ont suggéré que la promesse d'adhésion à l'UE pourrait servir de monnaie d'échange dans les pourparlers de paix avec la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : des réfugiés africains bloqués aux frontières se disent être victimes de racisme

Guerre Russie-Ukraine : la Chine tente de relancer les négociations entre Moscou et Kyiv

Ukraine : l’Allemagne embarrassée par la fuite d’une conversation secrète entre des officiers