This content is not available in your region

Les forces russes resserrent encore un peu plus l'étau sur Kyiv

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec Agences
euronews_icons_loading
Les forces russes resserrent encore un peu plus l'étau sur Kyiv
Tous droits réservés  AFP

Les forces russes resserraient l'étau ce samedi sur Kyiv et continuaient sans répit les bombardements sur d'autres villes ukrainiennes

Les médias locaux ont rapporté des sirènes d’avertissement anti-bombardement sur l’ensemble du territoire ukrainien, tandis que dans une nouvelle vidéo publiée sur Facebook, Volodymyr Zelensky affirmait que les forces armées russes essuient un nombre important de revers.

"Nos forces armées font tout pour priver l'ennemi de toute envie de poursuivre la guerre contre l'Ukraine. Les pertes des forces russes au 17e jour du conflit sont énormes. A tel point que nous pouvons dire avec certitude que c’est le plus gros coup porté à l'armée russe depuis des décennies. Nulle part ailleurs, elle n'a perdu plus que pendant ces 17 jours. Depuis le début de l'invasion, 31 groupes tactiques de bataillons de l’ennemi ont été rendus incapables au combat. Les militaires russes ne se rendent pas un par un, mais par groupes entiers", a assuré le président ukrainien.

En parallèle, des images diffusées par le ministère russe de la Défense montre des hélicoptères de combat pilonner des fortifications et des véhicules blindés des forces armées ukrainiennes.

Dans la ville portuaire de Mykolaïv, au Sud, les bombardements n'ont quasiment pas cessé de la nuit. Plusieurs hôpitaux ont été touchés. Assiégée depuis des jours, Marioupol est privée d'eau, de gaz, d'électricité, de communications. Vendredi, pour la première fois, la ville du centre du pays, Dnipro, a été touchée par des frappes.

"Dans la matinée du 12 mars, une arme longue portée de haute précision a attaqué les infrastructures militaires de l'Ukraine. L'aérodrome militaire de Vasylkov et le principal centre de renseignement électronique des forces armées ukrainiennes à Brovary ont été mis hors service", a indiqué le major général Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense. 

Pour l’heure, Kyiv n'a pas commenté la perte de ces installations militaires. Enfin, sur le front diplomatique, le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz s'entretenaient une nouvelle fois de samedi avec le président russe Vladimir Poutine au lendemain du sommet de Versailles.