This content is not available in your region

Bulgarie : l'ex-Premier ministre relâché, un "sabotage" de la lutte anti-corruption?

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
L'ex-Premier ministre bulgare Boïko Borissov à sa sortie du Commissariat de police à Sofia, le 18/03/2022
L'ex-Premier ministre bulgare Boïko Borissov à sa sortie du Commissariat de police à Sofia, le 18/03/2022   -   Tous droits réservés  Milena Stoykova/AP

En Bulgarie, l'ancien Premier ministre Boïko Borissov a été libéré ce vendredi, moins de 24 heures après son interpellation.Il a été accueilli par plusieurs partisans à sa sortie du commissariat central de Sofia.

Il avait été arrêté dans le cadre d'une vaste opération policière liée à des soupçons de corruption. Une opération ordonnée par le ministère bulgare de l'Intérieur en lien avec le parquet européen chargé de la lutte contre la fraude.

Les autorités avaient ainsi voulu contourner la justice bulgare, notamment le procureur général, régulièrement accusé de passivité dans les dossiers de corruption.

Le parquet a justifié sa décision de relâcher Boïko Borissov, en affirmant qu'il n'y avait pas de preuve suffisante pour inculper l'ancien Premier ministre.

L'actuel chef du gouvernement, Kiril Petkov, avait du mal à dissimuler sa colère ce vendredi soir. Il a accusé le parquet de "saboter" ses efforts dans la lutte contre la corruption.

Kiril Petkov est à la tête du gouvernement depuis décembre dernier.

Avec son parti, victorieux des dernières législatives, il a promis d'éradiquer la corruption en Bulgarie, et d'en finir notamment avec l'affairisme ayant caractérisé, selon lui, les 10 ans de pouvoir de Boïko Borissov.