Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Conflit Ukraine-Russie : la Bulgarie prône la paix mais se prépare au pire

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Anastasiya Dimitrova
euronews_icons_loading
Conflit Ukraine-Russie : la Bulgarie prône la paix mais se prépare au pire
Tous droits réservés  AFP

Lors d'une réunion extraordinaire organisée à Sofia sur la crise ukrainienne, le gouvernement bulgare a annoncé privilégier la voie diplomatique tout en se préparant au pire. Sofia organise donc son propre bataillon. "Le gouvernement a décidé de donner la priorité à la stratégie bulgare de désescalade des tensions, a déclaré le Premier ministre Kiril Petkov, Notre stratégie de défense sera basée sur l'armée bulgare. Ce qui signifie, des troupes bulgares, un commandement bulgare et une direction militaire bulgare" a-t-il ajouté.

Selon notre correspondante en Bulgarie, Anastasiya Dimitrova, l'annonce du gouvernement a été faite dans le contexte de la nouvelle selon laquelle l'Espagne et les Pays-Bas ont l'intention d'envoyer des navires et des avions de chasse sur le territoire bulgare. Les États-Unis ont également indiqué qu’ils envisageaient d’accroître leur présence militaire dans la partie orientale de l’Alliance. Un point qui divise la population bulgare. En effet, certains ne voient pas d'un bon œil la présence américaine dans la région, comme cet homme qui pense que les Etats-Unis ont "ruiné l'Asie, l'Iraq ou encore l'Iran". D'autres, disent qu'en tant que membre de l'Otan, la Bulgarie doit "choisir son camp".

Pour l'instant, le gouvernement de Sofia n'a pas confirmé s'il acceptait ou non la présence de troupes de l'Otan sur son territoire.