PUBLICITÉ

Allemagne : une victoire locale pour le SPD d'Olaf Scholz

Les militants du SPD à Sarrebruck le 27 mars 2022
Les militants du SPD à Sarrebruck le 27 mars 2022 Tous droits réservés Arne Dedert/(c) Copyright 2022, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Tous droits réservés Arne Dedert/(c) Copyright 2022, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les militants du SPD ont laissé éclater leur joie ce dimanche après la victoire de leur parti dans le Land de Sarre, le premier scrutin depuis l'arrivée au pouvoir de la nouvelle coalition gouvernementale.

PUBLICITÉ

Les militants du SPD ont laissé éclater leur joie ce dimanche après la victoire de leur parti dans le Land de Sarre.

Une victoire qui conforte le chancelier Scholz

La formation social-démocrate l'emporte avec 43% des voix contre 27% pour les chrétiens-démocrates de la CDU qui dirigeaient pourtant cette région frontalière de la France depuis plus de 20 ans.

Ce scrutin, le premier depuis les élections législatives de septembre, avait valeur de test pour la coalition gouvernementale dirigée par Olaf Scholz. Ce dernier, régulièrement critiqué pour son manque de leadership, est conforté par ce succès électoral.

Pour l'emporter dans la Sarre, le plus petit Land d'Allemagne, le SPD a pu compter sur la popularité de sa cheffe de file régionale, Anke Rehlinger, une juriste et championne du lancer du poids.

La CDU en crise

La joie des militants du SPD contrastait avec la déception des chrétiens démocrates. La CDU est à la recherche d'un nouveau souffle depuis le départ d'Angela Merkel après seize ans de règne. Le nouveau leader du parti, le très conservateur Friedrich Merz, peine jusqu'ici à fédérer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : plusieurs Länder interdisent le symbole "Z"

Un revers électoral pour l'AfD en Allemagne

Régionales en Allemagne : vote sanction contre la coalition d'Olaf Scholz