Guerre en Ukraine : nouveaux bombardements dans plusieurs villes ce samedi

Bombardement à Lviv
Bombardement à Lviv Tous droits réservés AFP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Résumé de la journée de samedi 26 mars : Lviv, jusqu'ici épargnée, a été le théâtre de frappes russes hier. Cinq personnes ont été blessées lors de bombardements à Kyiv. La ville de Slavoutytch serait contrôlée par les forces russes.

PUBLICITÉ

Jusqu'ici épargnée par les combats, Lviv a été le théâtre de frappes russes ce samedi 26 mars. Deux missiles ont touché cette ville de l'Ouest de l'Ukraine, située à quelques dizaines de kilomètres de la frontière polonaise.

Faisant au moins cinq blessés, ces bombardements ont également ciblé un dépôt de carburant. Mais selon le maire, **aucun immeuble résidentiel n'a été touché.**Jusqu'en fin d'après-midi, un épais rideau de fumée recouvrait une large partie du centre-ville.

De son côté le président ukrainien Volodymyr Zelensky a récompensé les militaires de la Garde nationale ukrainienne qui ont fait preuve selon lui de "courage et de dévouement" face à l'agression russe.

Frappes près de Kyiv

Dans la banlieue de Kiev, des bombardements ont blessé au moins 5 personnes dont un enfant, et détruit plusieurs habitations. Certains résidents ont dû fuir avec leurs affaires, craignant une nouvelle attaque.

Les forces russes de leur côté continuent leurs démonstrations de forces, comme avec une vidéo d'une frappe aérienne présumée, **publiée par le ministère de la défense. **Ou encore avec d'autres images montrant un poste de commandement ukrainien détruit par les troupes russes dans la région de Kiev.

Prise de Slavoutytch

Troupes qui ont également pris le contrôle de Slavoutytch, située au nord de la capitale. Le maire de la ville, Yuri Fomichev, aurait également été enlevé. Une invasion qui a déclenché des manifestations dans cette commune de 25 000 personnes, construite après l'accident de la centrale de Tchernobyl... Déjà contrôlée par les russes, depuis le 24 février, jour de l'invasion russe.

L'Agence internationale de l'énergie atomique a exprimé jeudi 24 mars sa "préoccupation" après que l'Ukraine eut informé du bombardement russe de Slavoutytch. La prise de la ville intervient après la première rotation du personnel à l'usine de Tchernobyl le week-end dernier depuis que la Russie en a pris le contrôle.Environ 100 techniciens ukrainiens ont continué à exécuter les opérations quotidiennes sur le site radioactif pendant près de quatre semaines sans rotation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lviv : un dépôt de carburants bombardé, les pompiers sur le pont

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe

Ukraine critique vivement l'appel de l'ONU à l'arrêt des livraisons d'armes