EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la crainte d'une crise alimentaire mondiale

L'Ukraine est le 5e producteur de blé au monde
L'Ukraine est le 5e producteur de blé au monde Tous droits réservés Nariman El-Mofty/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Nariman El-Mofty/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Programme alimentaire mondial met en garde contre une potentielle pénurie de nourriture, notamment de blé, dans les pays les plus pauvres. Les occidentaux tiennent la Russie responsable.

PUBLICITÉ

Le blocus russe sur les exportations de céréales ukrainiennes punit les pays les plus pauvres de la planète. Devant l'ONU, la secrétaire d'État adjointe américaine Wendy Sherman a affirmé que la marine russe empêche près d'une centaine de navires transportant des denrées alimentaires ukrainiennes, notamment des céréales, d'atteindre la Méditerranée. Faisant grimper en flèche les prix de certains produits de première nécessité.

"Vladimir Poutine a commencé cette guerre. Il a créé cette crise alimentaire mondiale. Et c'est lui qui peut l'arrêter", a-t-elle fait valoir.

L'Ukraine est le 5e producteur de blé au monde et ses céréales comptent pour 50% de l'approvisionnement du programme alimentaire mondial.

"Nous étions déjà, à cause du prix du carburant, du prix de la nourriture et des frais d'expédition, en train de commencer à réduire les rations pour des millions d'enfants et de familles dans le monde. Dans des pays comme le Yémen, où nous venions de réduire de moitié les rations de huit millions de personnes, nous envisageons maintenant de passer à des rations nulles", explique David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations unies.

Pour la Russie son action n'est pas en cause, ce sont au contraire les sanctions occidentales qui sont responsables de la situation.

Selon l'ONU, près de 45 millions de personnes étaient menacées par la famine fin 2021. Un chiffre qui pourrait encore s'aggraver à cause de la guerre en Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

À la recherche de l'huile de tournesol perdue

OTAN : 23 pays membres ont atteint le seuil fixé de 2% consacré à leur défense

Biden signe un accord d'aide de 95 milliards de dollars attendu pour l'Ukraine, Israël et Taïwan.