This content is not available in your region

Guerre Russie/Ukraine : vers une crise alimentaire mondiale?

Access to the comments Discussion
Par Raphaele Tavernier  avec Agences
euronews_icons_loading
Guerre Russie/Ukraine : vers une crise alimentaire mondiale?
Tous droits réservés  Efrem Lukatsky/AP

Conséquence de la guerre en Ukraine, le monde est confronté à une potentielle crise alimentaire. L'UE veut doper sa production agricole pour amortir le choc.

Conséquence de la guerre en Ukraine, le monde est confronté à une potentielle crise alimentaire. L'Ukraine et la Russie étaient jusque-là deux exportateurs majeurs de céréales, ais le conflit a entraîné une flambée des prix et menace l'approvisionnement mondial en cultures de base comme le blé et le maïs par exemple. Mais comment "Comment l'Ukraine peut-elle continuer à semer sous les bombardements russes ?", interrogeait récemment le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et quand bien même pourrait-elle le faire, quelle serait aujourd’hui la solution pour exporter ?

"Nos ports maritimes représentaient les principales voies de livraison des récoltes et des céréales. Actuellement, ils sont partiellement ou (complètement) détruits. Il y a quelques heures, le port céréalier de Mykolayiv a été détruit par les bombes russes. Nous avions une très grande capacité de stockage là-bas, tout a été détruit", a expliqué Roman Leshchenko, le ministre ukrainien de l'Agriculture, aux membres du Parlement européen.

Les prix du blé ont atteint des sommets ces derniers jours, tout comme ceux de l'huile de colza et de tournesol. Au moins 50 pays dépendent de la Russie et de l'Ukraine pour 30 % ou plus de leur approvisionnement en blé. L’Algérie, l’Egypte, le Liban, la Syrie ou le Yémen, notamment, sont particulièrement concernés.

Pour compenser la chute de ses approvisionnements en alimentation animale, l'UE cherche donc à gonfler sa production ; aussi pour anticiper des pénuries mondiales et pallier les graves crises alimentaires redoutées en Afrique et en Asie.