Le Salvador déclare la guerre aux gangs criminels

Le congrès a voté un durcissement des peines pour les crimes commis par les membres de ces gangs
Le congrès a voté un durcissement des peines pour les crimes commis par les membres de ces gangs Tous droits réservés Salvador Melendez/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le congrès a voté un durcissement des peines pour les crimes commis par les membres de ces gangs prolongeant ainsi l'état d'urgence décrété après la mort de 62 personnes samedi dernier.

PUBLICITÉ

Mercredi le congrès a voté un durcissement des peines pour les crimes commis par les membres de ces gangs prolongeant ainsi l'état d'urgence décrété après la mort de 62 personnes samedi dernier lors de divers règlements de compte dans ce pays d'Amérique centrale .

"Désormais, le simple fait d'appartenir à des structures terroristes sera qualifié de crime et sera puni d'une peine exemplaire. Nous ne tolérerons plus aucun écart de la part de ces groupes criminels" a déclaré Gustavo Villatoro, ministre de la Justice et de la Sécurité publique.

Les mesures adoptées par le Congrès, à la demande du président Nayib Bukele, sont inédites et ne se limitent pas à la restriction de la liberté d'association. Elles portent de 72 heures à 15 jours la durée de détention d'un suspect et donne la possibilité aux autorités d'intercepter les communications sans l'approbation d'un juge.

Depuis la mise en place de l'état d'urgence dimanche dernier, les forces de polices auraient arrêtés plus de 2 000 personnes suspectées d'appartenir à un gang.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au Salvador, une femme condamnée à 50 ans de prison après une fausse couche

Marc Dutroux : un jardin-mémorial inauguré à la place de la "maison de l'horreur"

Tour d'Espagne : 4 indépendantistes catalans arrêtés après une tentative de sabotage