Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le président français apporte son soutien au maire ukrainien de Melitopol

Access to the comments Discussion
Par Anelise Borges  avec AFP
euronews_icons_loading
Le président français s'est entretenu avec le maire de la ville ukrainienne de Melitopol, Ivan Fedorov, lors d'une réunion à l'Élysée, vendredi 1er avril 2022.
Le président français s'est entretenu avec le maire de la ville ukrainienne de Melitopol, Ivan Fedorov, lors d'une réunion à l'Élysée, vendredi 1er avril 2022.   -   Tous droits réservés  Photo : Yohan Valat (Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.)

Emmanuel Macron a exprimé vendredi son soutien à Ivan Fedorov, le maire de Melitopol, ville du sud de l'Ukraine bombardée et occupée par les Russes, qu'il a reçu à l'Elysée avec quatre députées ukrainiennes.

Cette rencontre intervient avant un nouvel appel du président français avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

"On est heureux de vous voir ici, libre, et je n'ose imaginer ce que vous avez vécu, nous avons tous été bouleversés quand vous avez été enlevé", a dit le président français à l'élu ukrainien, qui a été détenu par les forces russes avant d'être libéré à l'occasion d'un échange de prisonniers.

Ivan Fedorov a notamment été reçu mercredi par le président du Sénat français Gérard Larcher.

"Vous recevoir, c'est aussi vous dire, au-delà de ce que nous avons pu faire depuis un mois, que nous allons poursuivre les efforts à vos côtés", a ajouté le président français.

Après l'enlèvement d'Ivan Fedorov le 11 mars, Volodymyr Zelensky avait appelé Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz à aider à le faire libérer.

M. Fedorov a été libéré quelques jours plus tard: la présidence ukrainienne a diffusé, le 16 mars, une vidéo montrant Volodymyr Zelensky en train de lui parler au téléphone. Le 21 mars, Tatiana Moskalkova, déléguée aux droits humains auprès du Kremlin, avait évoqué son échange contre neuf prisonniers russes.

"Les soldats russes m'ont enlevé pour montrer à mes collègues ce qu'ils peuvent faire à ceux qui refusent de collaborer avec la Russie", a déclaré mercredi le maire ukrainien sur la chaîne de télévision française BFMTV, en anglais, en racontant avoir entendu "des cris de torturés dans des cellules à côté".

Au cours d'une interview avec notre journaliste Anelise Borges, Ivan Fedorov a qualifié le président français de "bon lobbyiste de l'Ukraine""Le président français a une position forte en vue de fournir aide et assistance à l'Ukraine. Il essaie de faire tout ce qui est possible et même impossible pour que la paix en Ukraine revienne le plus rapidement possible", a-t-il ajouté.

"Les soldats russes m'ont enlevé pour montrer à mes collègues ce qu'ils peuvent faire à ceux qui refusent de collaborer avec la Russie"
Ivan Fedorov (à BFMTV)
Maire ukrainien de Melitopol

Interrogées par la presse à l'issue de la réunion, les députées ukrainiennes ont rapporté des cas de viols de guerre par les Russes. Interrogées sur la situation dans la ville assiégée de Marioupol, elles ont décrit "une dévastation totale".