Brésil : des observateurs européens pour la prochaine présidentielle ?

Brésil
Brésil Tous droits réservés Eraldo Peres/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A 6 mois de l'élection présidentielle, la justice brésilienne craint que Jair Bolsonaro ne reconnaisse pas le résultat du futur scrutin, en cas de défaite. C'est pourquoi, le Tribunal électoral suprême (TSE) a invité l'Union européenne pour la première fois à observer l'élection.

PUBLICITÉ

Au Brésil, le Tribunal électoral suprême (TSE) a invité l'Union européenne pour la première fois à observer une élection.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, a répondu le mois dernier en remerciant le TSE pour l'invitation, en précisant qu'il devait consulter les 27 États membres de l'UE et le Parlement européen.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, candidat à sa réélection, a critiqué à maintes reprises le système d'urnes électroniques. Après l'invasion du Capitole à Washington en janvier 2021, Jair Bolsonaro avait averti que le Brésil aurait "un problème encore pire qu'aux Etats-Unis" s'il continuait d'utiliser ce système.

A 6 mois de l'élection, la justice brésilienne craint que Jair Bolsonaro ne reconnaisse pas le résultat de la présidentielle en cas de défaite.

Jair Bolsonaro contre Lula da Silva

Pour la présidentielle d'octobre, un duel de titans se profile entre le président d'extrême droite Jair Bolsonaro et l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva.

Le président d’extrême-droite qui cherche à se faire réélire en octobre prochain est très critiqué pour son incapacité à faire face aux conditions économiques, qui comprennent une inflation annuelle de 11% et un chômage élevé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fortes pluies dans le nord-est du Brésil : au moins 79 morts

Brésil : à 76 ans, Lula annonce sa candidature à la présidentielle

Elena, violée pendant 13h par deux soldats russes : l'ONU va enquêter sur les viols en Ukraine