Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les présidents baltes et polonais sur des lieux de "douleur et de souffrance" en Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
De g. à d. : le président lituanien (Gitanas Naudeda), polonais (Andrzej Duda), ukrainien (Vlodymyr Zelensky), letton (Egils Levits), estonien (Alar Karis)
De g. à d. : le président lituanien (Gitanas Naudeda), polonais (Andrzej Duda), ukrainien (Vlodymyr Zelensky), letton (Egils Levits), estonien (Alar Karis)   -   Tous droits réservés  à Kyiv, Ukraine, le 13 avril 2022 via AP

Les présidents polonais et baltes se sont rendus mercredi à Borodianka, une petite ville ukrainienne près de Kiev que le président lituanien Gitanas Nauseda a dépeinte comme "imprégnée de douleur et de souffrance" après des "crimes de guerre brutaux".

Gitanas Nauseda et ses homologues polonais Andrzej Duda, estonien Alar Karis et letton Egils Levits ont pris le train ensemble pour l'Ukraine, avec l'objectif de soutenir le président Volodymyr Zelensky "à un moment décisif pour ce pays", avait déclaré mercredi matin la présidence polonaise.

"Cette guerre, on doit la gagner"

"C'est ici que le côté sombre de l'humanité a montré son visage", a écrit sur Twitter le chef de l'Etat lituanien, après une escale à Borodianka, détruite par les bombes et théâtre d'exactions présumées pendant la longue occupation russe.

Cet endroit est "imprégné de douleur et de souffrance. Des civils ukrainiens ont été assassinés et torturés ici", a-t-il dit, affirmant que "les crimes de guerre brutaux commis par l'armée russe ne resteront pas impunis. Les criminels de guerre doivent être poursuivis au niveau international".

"Cette guerre, on doit la gagner", a insisté le président lituanien.

Le président allemand persona non grata

Les détails de la visite des présidents polonais et baltes n'étaient pas connus pour des raisons de sécurité.

Le président polonais a cependant par la suite posté sur Twitter une photo les montrant avec leur homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

Avant d'embarquer pour Kiev, les quatre chefs d'Etat s'étaient retrouvés mardi soir près de la frontière ukrainienne, à Rzeszow, dans le sud-est de la Pologne, pour un sommet spécial destiné à exprimer la solidarité avec l'Ukraine.

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier en visite à Varsovie mardi, a dit avoir envisagé de se rendre en Ukraine avec d'autres chefs d'Etat mais avoir essuyé une fin de non-recevoir de la part du gouvernement ukrainien.

M. Steinmeir a été critiqué par la partie ukrainienne pour les relations entretenues ces dernières années avec la Russie.