This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de ce vendredi 22 avril 2022

Access to the comments Discussion
Par Sasha Vakulina
euronews_icons_loading
Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews   -   Tous droits réservés  euronews

La décision de Vladimir Poutine, d'assiéger l'usine sidérurgique d'Azovstal témoigne probablement de sa volonté de contenir la résistance ukrainienne à Marioupol et de libérer des forces russes qui pourront être ainsi déployées ailleurs dans l'est de l'Ukraine. C'est ce que suggèrent les services secrets britanniques.

Un assaut terrestre total russe contre l'usine entraînerait probablement des pertes importantes pour les Russes, ce qui réduirait encore leur efficacité globale au combat.

Le président Poutine et son ministre de la Défense Sergeï Shoïgu ont déclaré avoir gagné la bataille de Marioupol le 21 avril, malgré la présence continue des forces ukrainiennes dans l'usine d'Azovstal.

À l'est, les forces russes ont poursuivi leurs opérations offensives mais n'ont réalisé que des gains marginaux, selon l'Institut américain de l'étude de la guerre.

La deuxième plus grande ville d'Ukraine, Kharkhiv, dans le nord-est du pays, a subi des bombardements intenses.

Les forces ukrainiennes continuent de stopper les attaques russes autour d**'Izyum**.

Un responsable militaire russe aurait déclaré vendredi que Moscou a l'intention de contrôler l'ensemble de la région du Donbass.

L'agence de presse russe Interfax a rapporté que le commandant adjoint du district militaire central de la Russie a déclaré que pour la deuxième phase de ce que Moscou appelle "opération militaire", les objectifs sont les suivants :

  • Le contrôle total du Donbass
  • Une connexion terrestre entre la Russie et la Crimée
  • Le contrôle total du sud de l'Ukraine et un accès terrestre à la Transnistrie, où, selon Moscou, la "population russophone est opprimée".

Depuis plus de 30 ans, la Moldavie compte environ 1 500 à 2 000 soldats russes sur son territoire, suite à une guerre dans la région séparatiste de Transnistrie.