This content is not available in your region

Covid-19 : la peur d'un scénario à la Shanghai inquiète les habitants de Pékin

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec agences
euronews_icons_loading
Des habitants de Pékin se ruent dans les supermarchés de peur d'être confinés après une flambée de cas de Covid-19
Des habitants de Pékin se ruent dans les supermarchés de peur d'être confinés après une flambée de cas de Covid-19   -   Tous droits réservés  AFP

A Pékin, c'est la ruée dans les supermarchés. Les habitants font le plein de produits alimentaires car la peur du confinement ne cesse de grandir. 19 nouveaux cas positifs de Covid lundi, 47 depuis vendredi, il n'en fallait pas plus pour que la capitale chinoise sorte l'artillerie lourde. Dès dimanche soir, une campagne massive de dépistage est mise en place, les autorités parlent d'une situation "grave et difficile".

Depuis, de longues files d'attente entre les trottoirs et les centres commerciaux avant de se faire tester. Ces sites sont installés dans le district de Chaoyang, dans l'est de la capitale. Peuplé d'environ 3,5 millions d'habitants, c'est le plus touché par cette vague épidémique.

"S'ils trouvent le moindre cas positif, c'est toute la zone qui pourrait être touchée" et confinée, déclare à l'AFP Yao Leiming, un employé de bureau de 25 ans qui s'apprêter à être testé.

Pékin, peuplé de 22 millions d'habitants, ne souffre pas pour l'heure de pénurie de produits frais. Oeufs, viande, huile, fruits et légumes sont encore largement disponibles à l'achat lundi sur les plateformes en ligne, tout comme dans les supermarchés en dur, où des files d'attente se forment toutefois à l'entrée.

Près d'une trentaine de complexes résidentiels de Pékin, soit une infime partie de la population, subissent pour l'instant une forme de confinement.

A quelques jours des congés du 1er-Mai, la mairie a également ordonné aux agences de voyage de suspendre les excursions en groupe dans la capitale, dont la banlieue est prisée pour ses montagnes et ses plans d'eau.

La vie reste toutefois largement normale à Pékin. Les commerces, restaurants et cinémas sont toujours ouverts.

Il faut dire que la Chine fait face depuis mars à une flambée de cas de covid-19, elle tente d'y venir à bout avec sa stratégie zéro Covid : confinements stricts et dépistages massifs.

C'est le cas de Shanghai ou la quasi totalité des 25 millions d'habitants sont confinés depuis début avril. La capitale économique chinoise a enregistré 500 000 cas positifs depuis le 1er mars.