This content is not available in your region

Ukraine : Washington et ses alliés se rencontreront tous les mois pour aider militairement Kyiv

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin, lors de la conférence internationale organisée sur la base de l'US Air Force à Ramstein en Allemagne, le 26 avril 2022
Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin, lors de la conférence internationale organisée sur la base de l'US Air Force à Ramstein en Allemagne, le 26 avril 2022   -   Tous droits réservés  ANDRE PAIN / AFP

La guerre en Ukraine est entrée dans son 62ème jour.

En Allemagne, Les Etats-Unis ont réuni ce mardi une quarantaine de pays pour armer davantage l'Ukraine face à l'envahisseur russe. Et à l'issue de cette rencontre, le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a annoncé que les Etats-Unis et ses alliés se réuniront tous les mois pour examiner comment renforcer les capacités militaires de Kyiv.

Les derniers développements à suivre ici :

26.04.2022
20:58

C'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi.
Pour d'autres informations sur la guerre en Ukraine, rendez-vous sur l'antenne TV et sur le site d'euronews.
Bonne soirée.

26.04.2022
20:50

Le ministre américain de la Justice Merrick Garland a déclaré ce mardi qu'il soutiendrait une éventuelle initiative parlementaire pour permettre que des avoirs saisis auprès d'oligarques russes aillent "directement" à l'Ukraine, déchirée par la guerre.

"La première chose que nous devons faire est de geler les avoirs", a déclaré Merrick Garland.

"Mais nous soutiendrions un projet de loi qui permettrait à une partie de cet argent d'aller directement à l'Ukraine", a-t-il ajouté lors d'une audition devant une commission du Sénat qui l'a interrogé sur la façon dont les autorités géraient les avoirs russes saisis.

26.04.2022
20:50

Les Pays-Bas fourniront "un nombre limité" d'obusiers blindés de type Panzerhaubitze 2000 à Kyiv, a confirmé ce mardi le gouvernement alors que les forces russes continuent à grignoter du terrain dans l'Est de l'Ukraine. 

Ces obusiers représentent l'artillerie "la plus lourde de l'armée" néerlandaise, selon le ministère de la Défense, et permet de tirer sur des cibles ennemies à 50 kilomètres.

L'Allemagne assurera pour sa part la formation de soldats ukrainiens au maniement de ces blindés. Selon l'agence de presse néerlandaises ANP, elle garantira le transport de l'artillerie, d'ici un mois. 

"Cela correspond exactement à ce dont l'Ukraine dit avoir besoin maintenant", a déclaré la ministre de la Défense néerlandaise Kajsa Ollongren, citée par l'ANP. 

La ministre a précisé que la formation à leur utilisation pourrait prendre "des semaines voire des mois" tout en soulignant que même après la guerre, les armes seront d'une grande importance pour l'armée ukrainienne, selon l'ANP.

26.04.2022
18:01

Le président russe Vladimir Poutine n'a pas démontré de "sérieux" dans ses intentions de négocier avec l'Ukraine pour mettre fin au conflit, a estimé ce mardi le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

"Nous n'avons pas vu de signe jusqu'ici que le président Poutine est sérieux à propos de négociations significatives", a déclaré M. Blinken devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain.

26.04.2022
17:27

Les Etats-Unis et leur alliés se réuniront tous les mois pour examiner comment renforcer les capacités militaires de l'Ukraine face à la Russie, a annoncé ce mardi le ministre américain de la Défense Lloyd Austin après une rencontre avec une quarantaine de pays en Allemagne.

"La réunion d'aujourd'hui deviendra un groupe de contact mensuel sur la défense de l'Ukraine", a déclaré M. Austin, ajoutant qu'il souhaite ainsi coordonner l'action des "nations de bonne volonté pour intensifier nos efforts, coordonner notre assistance, et se concentrer sur la victoire du combat d'aujourd'hui et des combats à venir".

26.04.2022
17:24

La mairie de Kyiv a commencé ce mardi la démolition d'un monument historique d'époque soviétique célébrant l'amitié entre l'Ukraine et la Russie, après l'invasion du pays par Moscou lancée il y a deux mois.

Les journalistes de l'AFP ont vu s'effondrer la tête de l'une des deux figures de cette statue représentant un travailleur russe et un travailleur ukrainien tenant ensemble dans les mains un symbole soviétique avec l'inscription "amitié entre les peuples", qu'une grue tentait de démonter en plein centre de la capitale ukrainienne. 

"Huit mètres de métal de la soi-disant +amitié des deux peuples+ démantelé. Et ce qui est symbolique (...) la tête de l'ouvrier russe est tombée", a déclaré ">sur Telegram le maire de Kyiv, Vitali Klitschko.

Installée à l'époque soviétique en 1982 pour commémorer la "réunification de la Russie et de l'Ukraine", cette statue massive en bronze sera entièrement démontée d'ici ce mardi soir, a-t-il ajouté.

M. Klitschko a justifié cette décision par la volonté de Moscou de "détruire l'Etat et les Ukrainiens" avec l'invasion du pays lancée le 24 février.

Un autre monument de cet ensemble sera démonté à une date ultérieure, tandis que le troisième, une arche, sera rebaptisé et éclairé aux couleurs ukrainiennes.

Selon le maire de Kyiv, 60 autres monuments, bas-reliefs et signes associés à l'URSS et à la Russie seront démantelés prochainement. Plus de 460 rues seront également rebaptisées.

L'Ukraine mène depuis des années une politique de "décommunisation" en démontant notamment les statues de Lénine et changeant les noms de certaines villes pour leur redonner leur appellation d'avant la révolution bolchévique de 1917

26.04.2022
17:17

L'Assemblée générale des Nations unies a adopté ce mardi par consensus une résolution obligeant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité à justifier leur recours au veto, une réforme rare saluée par des applaudissements et qui a été relancée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Ciblant directement les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la France et le Royaume-Uni, seuls détenteurs du veto, la mesure initiée par le Liechtenstein a vocation à leur "faire payer un prix politique plus élevé" lorsqu'ils y auront recours, résume un ambassadeur d'un pays n'en disposant pas et demandant à garder l'anonymat.

26.04.2022
15:38

De son côté Kyiv a accusé ce mardi Moscou de chercher à "déstabiliser" la région séparatiste moldave pro-russe de Transdniestrie, frontalière de l'Ukraine, après une série d'explosions qui fait craindre un débordement de la guerre voisine.

"La Russie veut déstabiliser la région de Transdniestrie, ce qui suggère que la Moldavie devrait s'attendre à recevoir des invités", a déclaré sur Twitter le conseiller de la présidence ukrainienne Mikhaïlo Podoliak, faisant référence aux soldats russes qui ont envahi l'Ukraine depuis le 24 février.

26.04.2022
15:36

La présidente de la Moldavie a lancé ce mardi un appel au "calme" et annoncé des mesures pour renforcer la sécurité de ce pays frontalier de l'Ukraine après une série d'explosions dans la région séparatiste prorusse de Transdniestrie.

"Il s'agit d'une tentative pour accroître les tensions (...) Nous appelons nos concitoyens à rester calmes et à se sentir en sécurité", a déclaré la présidente Maïa Sandu après une réunion du conseil de sécurité nationale, annonçant le renforcement des contrôles dans les transports et des patrouilles aux frontières.

26.04.2022
14:40

Au moins neuf civils ont péri ce mardi dans des bombardements de l'armée russe dans l'Est et le Sud de l'Ukraine, selon des bilans diffusés par les autorités locales.

Trois civils ont perdu la vie sous les décombres d'un immeuble frappé par un bombardement dans la ville de Popasna, a annoncé le gouverneur de la région de Lougansk (Est), Serguiï Gadaï.   

"Ils s'abritaient des missiles russes dans une cave et l'immeuble a été touché", a-t-il précisé.

Dans un bombardement à Kharkiv (Est), deuxième plus grande ville d'Ukraine, trois personnes ont été tuées et sept blessées, dont deux grièvement, a annoncé le gouverneur régional Oleg Synegoubov. 

"Nous appelons les habitants à être très prudents, et si possible à ne pas quitter les abris", a-t-il exhorté.

Au moins deux civils ont été tués et six blessés mardi dans la région de Donetsk, a par ailleurs annoncé sur Facebook son gouverneur Pavlo Kyrylenko. 

"A Avdiïvka, les troupes russes ont effectué des frappes aériennes. L'hôpital central, une école et des immeubles d'habitation ont été touchés", a-t-il affirmé.

Dans le Sud, à Zaporijjia, des frappes ont fait au moins un mort et un blessé, selon l'administration régionale.

"Ce matin deux missiles guidés russes ont touché l'enceinte d’une entreprise de la ville. Le troisième missile a explosé en vol. Des infrastructures de l'entreprise ont été détruites et endommagées”, précisent les autorités sur Telegram.